L'Allier Agricole 01 décembre 2021 a 07h00 | Par Sébastien Joly

Anne Rizand, Chevalier de la Légion d’Honneur

Le parcours et l’action professionnelle de la directrice de la DDT de l’Allier mis en lumière avant son départ pour la région lyonnaise à la tête de l’Institut national de formation des personnels du Ministère de l’Agriculture (Imfoma).

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © AA03

« Faire grandir les territoires de notre beau pays de France », ce sont par ces mots que Jean-Francis Treffel a souhaité qualifier la ligne directive de la longue carrière d’Anne Rizand, directrice de la DDT de l’Allier. Pour le préfet de l’Allier, cette femme est « une enfant de la France des régions, de la France des territoires qui incarne ceux qui croient, contre vents et marées, en la ruralité, en la richesse intellectuelle, géographique, économique et sociale d’une France qui subit l’élan de la mondialisation ».

Au service du monde rural et de l’agriculture
Depuis bientôt trente ans, Anne Rizand, s’est mise au service du monde rural et de l’agriculture pour panser les plaies de l’exode rural encore mal cicatrisées. Ingénieure agronome de formation, diplômée d’études approfondies en analyse économique et politique, elle débute sa carrière en tant que directrice du centre de formation professionnelle et de profession agricole de Die (26) pour devenir, trois ans plus tard, directrice adjointe des établissements publics locaux d’enseignement et de formation professionnelle agricole à Crezancy (92) avant d’occuper la direction de ces établissements à Bourg-en-Bresse, en 2001.
Un parcours qu’elle poursuit pendant trois années en Martinique pour s’orienter vers la recherche finalisée en agriculture et environnement sur des postes à responsabilité en occupant le poste de cheffe de l’unité de recherche « agriculture et espace insulaire » puis de directrice du groupement du centre national du machinisme agricole du génie rural, des eaux et forêts. Ce qui l’a conduite à devenir présidente du pôle de recherche agro-environnementale (Cemagref) de la Martinique.
De retour en métropole, Anne Rizand intègre la direction du Cemagref d’Auvergne-Limousin. Une vie professionnelle qui se dirige ensuite vers le secrétariat général des affaires régionales en tant que chargée de mission pour devenir, par la suite, experte auprès du Préfet de région.

Une riche expérience professionnelle
C’est enfin, dans l’Allier, que les clefs de la Direction Départementale des Territoires de l’Allier lui sont confiées. Un poste sensible et exposé comme le rappelle Monsieur le Préfet :
« Forte d’une très riche expérience professionnelle, vous avez su vous adapter très rapidement aux enjeux, défis et contexte du département. Vous avez démontré nombres de qualités humaines dans la gestion du dialogue social, et dans l’écoute des doléances des Bourbonnais. Reconnue et respectée par les acteurs locaux de l’Allier, vous avez toujours été et vous continuez de l’être, un appui pertinent et solide dans la prise de décision du corps préfectoral. Vous n’hésitez pas à monter au front et aller en première ligne lorsque les conditions le nécessitent. Cet investissement sans faille, vous en avez fait preuve lors des périodes de sécheresse de 2018 et 2019 à travers vos capacités d’analyse et de gestion fine dans l’approche que vous aviez proposée à l’autorité préfectorale, et vous avez permis une gestion intelligente et rationnelle de ces périodes difficiles pour ceux qui sont attachés, comme vous, à la terre qu’ils travaillent au quotidien ». Le préfet ajoutant qu’Anne Rizand a su
« contribuer à développer et à maintenir une relation apaisée et constructive avec la profession agricole du département ».

Abnégation
Jean-Francise Treffel concluant ses propos, avant de lui remettre les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur, en associant la personnalité d’Anne Rizand au mot
abnégation » ou « l’oubli volontaire de soi, de son intérêt au bénéfice d’autrui ».
Anne Rizand quittera ses fonction de directrice de la DDT de l’Allier dans les prochaines semaines pour rejoindre la direction de l’Institut national de formation des personnels du Ministère de l’Agriculture (Imfoma), à Corbas (69).

- © AA03

Anne Rizand : « L’exemplarité de l’action menée est à mettre au crédit des équipes et à l’esprit de coopération qui préside aux relations que nous avons réussies à construire sur l’ensemble de ce territoire de l’Allier. Territoire rural, attachant que j’ai eu à cœur d’accompagner depuis mai 2018 sur l’ensemble des problématiques et des politiques publiques qui relèvent de l’action de la DDT. Il est vrai que j’ai un attachement particulier à la ruralité, un engagement fort dans le service public. Je souhaite apporter un service, un appui, un soutien à l’ensemble du territoire et de ses habitants ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,