L'Allier Agricole 26 juin 2014 à 08h00 | Par M.Renaud

Autonomie fourragère : trouver la juste équation

La récente demi-journée portes ouvertes Ferme du réseau Dephy se concentrait sur le thème de l’autonomie fourragère. Pour s’en rapprocher, Grégoire Beauchamp intégrera de la luzerne dans ses prochaines rotations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Parvenir à l’autonomie fourragère et la conserver représente, pour les exploitants, un gage de sécurité. Mais Rome ne s’est pas faite en un jour et pour y arriver, il est important de trouver la meilleure recette qui remplira ses objectifs aussi bien dans les parcelles que dans la stabulation.

Se passer de l’achat  de matières azotées

Se passer de l’achat de matières azotées, c’est le défi que s’est lancé Grégoire Beauchamp, installé sur l’EARL de la Champagne (voir texte ci-après) à Vaumas, pour la prochaine campagne. «Tout l’enjeu est d’essayer d’améliorer la structure de mes sols de type hydromorphe, limiter les intrants et les produits phytosanitaires et de garantir un apport suffisant en protéines à mes bêtes. J’ai, pour cela, choisi d’intégrer de la luzerne dans mes rotations, plante fourragère capable de répondre à mes attentes». À l’occasion de la récente demi-journée portes ouvertes Ferme réseau Dephy, mardi 17 juin dernier, l’introduction d’une légumineuse dans une rotation céréalière était au centre des réflexions.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'Allier Agricole n°965, daté du jeudi 26 juin

Le plan écophyto, une véritable boîte à outils dans laquelle on peut piocher pour tenter de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. À l’intérieur, le certificat individuel Certiphyto, la participation au Bulletin de santé végétal (BSV) et le réseau ferme de référence Dephy.

Huit exploitations dans l’Allier
Dans l’Allier, ce sont huit exploitations qui composent le groupe : six exploitations en grandes cultures, dont une en agriculture biologique et deux en polyculture élevage, dont celle de Grégoire Beauchamp. Ces huit exploitations (*) constituent une photographie du département grâce à la diversité qu’elles offrent (types de sol, conduite d’exploitation, objectifs à atteindre ...) mais sont réunies sous une bannière commune : conserver la viabilité économique de leur exploitation.

Leviers chimiques et agronomiques
Pour atteindre l’objectif de réduction des produits phytosanitaires, le groupe travaille sur plusieurs axes : conditions d’application ; bas volume ; choix des variétés ; associations d’espèces ; travail du sol, technique d’implantation innovantes ; introduction de cultures de printemps, désherbage mécanique.

Des premiers résultats fragiles
Les premiers résultats révèlent une légère baisse de l’Indice de fréquence de traitement (l’IFT comptabilise le nombre de doses appliquées sur un hectare pendant une campagne) par rapport à l’IFT de départ. Les agriculteurs engagés pointent également la difficulté et le coût parfois élevé des pistes de réduction à mettre en place.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'actualité en bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui