L'Allier Agricole 18 septembre 2021 a 07h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Balade au cœur des Combrailles le dimanche 19 septembre

La FNSEA 03 organise, le temps d’une journée, une randonnée découverte du terroir, à Saint-Fargeol.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © FNSEA03

La profession agricole doit communiquer sur son métier et sur son rôle dans la beauté et la diversité du paysage.Cette année la FNSEA03 a décidé de proposer au grand public une « Rando découverte du terroir au cœur des Combrailles » inscrite dans le cadre des journées du Patrimoine. Cet évènement aura lieu le dimanche 19 septembre 2021 sur la commune de Saint-Fargeol. Cette randonnée permettra d’aborder le sujet de la biodiversité dont les agriculteurs sont les premiers à la préserver. Tout au long des trois parcours, les randonneurs partiront à la découverte du patrimoine naturel et bâti des communes de Saint-Fargeol et Saint-Marcel-en-Marcillat. Ils pourront échanger avec des représentants de l’association Symbiose et de la Mission Haies Auvergne. Sur l’ensemble des circuits de randonnée les marcheurs profiteront des pauses dégustations pour découvrir la gastronomie locale. A l’arrivée, la FNSEA 03 remettra à chaque participant un panier gourmand composé de steak de bœuf du Gaec des Caires, frites, yaourt du Gaec des Huttes ou de la glace de Régine Laffin et d’une boisson. Toute la journée, un marché de producteurs locaux et artisanal sera présent ainsi que de nombreuses animations.

FNSEA 03

Rencontre avec Martine Durin, secrétaire générale de la FNSEA 03

Vous organisez une randonnée à St-Fargeol le 19 septembre prochain, pouvez-vous nous décrire la journée ? La profession agricole se doit de communiquer sur son métier et sur son rôle dans la beauté et la diversité du paysage. Cette année la FNSEA03 a décidé de proposer au grand public une « Rando découverte du terroir au cœur des Combrailles » inscrite dans le cadre des journées du Patrimoine.  Tout au long des trois parcours de 7, 15 et 22 km, ouverts à tous, les randonneurs partiront à la découverte du patrimoine naturel et bâti des communes de Saint Fargeol et St Marcel en Marcillat. Ils pourront échanger avec des représentants de l’Association Symbiose et de la Mission Haies Auvergne.  Sur l’ensemble des circuits de randonnée les marcheurs profiteront des pauses dégustations pour découvrir la gastronomie locale à travers des produits locaux.  Des stands seront dédiés à la démonstration de vannerie artisanale, de tailleurs de pierre ainsi que de maréchalerie.  Petits et grands pourront se promener en calèche, des structures gonflables seront à disposition. À l’arrivée, il sera remis à chaque marcheur un panier gourmand (compris dans le prix de la randonnée pour la somme de 15 euros) composé de steak de bœuf du GAEC des Caires, frites, yaourt du Gaec des Huttes ou de la glace artisanale de Régine Laffin et d’une boisson.  Toute la journée, un marché de producteurs locaux et artisanal sera présent allant de la viande bovine jusqu’au pain cuit sur place en passant par les fromages, les confitures, le miel et le vin.  Pour ceux qui le souhaiteront, il sera possible de réserver un repas sur place.

Pourquoi avez-vous fait le choix d’avoir comme thème la découverte du terroir et la biodiversité ? Nous avons fait le choix d’aborder ces thèmes car ils sont au cœur de l’actualité. Il n’y a pas un jour où l’on nous explique la disparition de la biodiversité, de l’influence négative de notre activité sur le réchauffement climatique… Et bien nous, nous tenons à remettre l’église au milieu du village et montrer combien notre métier est essentiel. L’idée d’une randonnée au milieu du bocage nous a semblé la meilleure façon de montrer au grand public que nos paysages, le patrimoine bâti, les cultures au sein de nos parcelles sont aussi le fruit de notre travail, et qu’il est en synergie avec la nature. Il faut que le grand public comprenne que sans nous, il n’y aurait plus ces paysages, c’est juste la friche qui gagnerait du terrain. Au moment où il faut lutter contre les gaz à effet de serre, l’agriculture est plus une solution qu’un problème, et lors de cette journée, nous montrerons combien les prairies et donc l’élevage, sont importantes pour sa capacité à capter le carbone, et également comment les agriculteurs seront des acteurs importants pour la production d’énergies renouvelables (photovoltaïque sur le bâti et méthanisation), et bien sûr sans oublier le terroir et tous ces bons produits mis en avant par les producteurs.

Pourquoi avoir choisi d’avoir Symbiose comme partenaire ? Tout simplement, l’association Symbiose est un acteur incontournable pour parler de la biodiversité. De plus, en tant que membre fondateur nous avons à cœur de mettre l’association en avant aux yeux du grand public. Cette association regroupe tous les acteurs de la ruralité, il est important de montrer par le biais de cette dernière, que parler de préservation de l’environnement n’est pas le pré carré des écologistes mais bien un sujet transversal de toutes les activités en lien avec la ruralité.

Rencontre avec Christophe Pignot, président de Symbiose Allier

L’agriculture, en façonnant les paysages ruraux, est-elle une véritable alliée de la biodiversité ? La réponse se trouve dans le nom même de Symbiose, qui n’a pas été choisi au hasard. La vocation première de l’agriculture est d’alimenter la population, en qualité, bien sûr, mais aussi en quantité. Le caractère vital de la production agricole tombe évidemment sous le sens et ce secteur de production détient ainsi un statut à part, par rapport à tous les  autres. L’évolution des techniques de production depuis  plus de 60 ans a cependant placé  entre les mains des agriculteurs un pouvoir aux impacts potentiels considérables, qu’il s’agisse d’effets positifs, comme la fin de l’insécurité alimentaire, qui prévalait en France jusqu’au début des années 50, mais aussi d’effets destructeurs sur la nature, si les moyens techniques disponibles ne sont pas utilisés avec retenue et discernement, et adaptés continuellement en fonction de l’observation de leurs impacts. Opposer production agricole et préservation de la biodiversité n’a donc pas de sens. Il s’agit de conjuguer les deux sujets, et de faire cohabiter des objectifs de préservation d’une production suffisante pour alimenter la population, et  de préservation d’une biodiversité la plus riche possible.

De nouvelles contraintes sont mises en place en direction des agriculteurs. Comment les professionnels peuvent-ils s’adapter à celles-ci ? Les agriculteurs ont toujours été confrontés à des contraintes, météorologiques, économiques, ou autres. Mais depuis le début des années 90, on a vu émerger un nouveau type de contraintes, d’ordre réglementaire, lié à la prise de conscience croissante des risques écologiques. Ces dispositifs réglementaires sont évidemment justifiés, mais ont souvent été mal acceptés, car conçus de façon descendante, en laissant trop peu de place aux adaptations de bon sens, à même de faire face aux aléas de tout ordre. Il importe ainsi que le monde agricole s’implique plus et mieux dans les problématiques environnementales, pour faire en sorte  que la règlementation soit plus « intelligente », plus susceptible d’être pleinement appropriée par le monde agricole, et donc plus efficace pour contribuer aux objectifs climatiques et de préservation de la biodiversité. C’est la raison d’être de Symbiose, qui rassemble les acteurs du monde rural pour  conduire des actions et mener des réflexions  sur la préservation de l’environnement aux côtés des autres acteurs institutionnels et associatifs.

Pourquoi Symbiose Allier s’associe telle à cette manifestation ? La manifestation organisée par la FNSEA03 a pour but de mieux faire connaitre la réalité rurale auprès du grand public. Symbiose rassemble un large éventail d’acteurs du monde rural, au-delà du seul secteur agricole.  Des organisations des secteurs forestiers, de la chasse, de l’apiculture, sont membres de notre association et participent pleinement aux travaux, aux côtés des représentants du monde agricole. Cette manifestation est donc l’occasion de présenter  ce qu’est l’association Symbiose et de faire connaître la diversité de ses activités. Nous avons ainsi accepté avec grand plaisir cette invitation de la FNSEA03.

Propos receuillis par Sébastien Joly

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,