L'Allier Agricole 05 septembre 2018 à 14h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Carton plein pour Terr’en Fête 2018 !

Saint-Sornin était à la fête mais il flottait un air syndical et politique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À la tête du sillon que traçait la délégation officielle en visite à Saint-Sornin chez les jeunes agriculteurs de l’Allier, Mme la Préfète, Marie-Françoise Lecaillon a pris le temps de visiter également tous les stands présents sur la manifestation. Des échanges intéressants qui ont pu permettre aux structures, qui accompagnent les jeunes agriculteurs au quotidien, de donner leurs impressions sur la conjoncture agricole et leur vision de l’avenir.

L’horaire bien avancé a naturellement poussé tous les intervenants et les spectateurs à rejoindre la tribune pour soutenir la remise des prix récompensant les vainqueurs des concours de labour cantonal et départemental. Mais avant cet ultime étape, il flotta, d’un coup, un air de rentrée syndicale et politique à la tribune. Tour à tour les membres de la délégation prirent la parole pour féliciter ses jeunes compagnons, sur le pont depuis des semaines pour faire que la fête soit belle (et elle le fût) mais aussi pour faire passer leur message de rentrée.

C’est bien entendu, après le mot d’accueil du Maire de Saint Sornin, M. Daniel Blanchet, que Geoffrey Rivaux ouvrit le bal sans ambages et donna le ton de cette rentrée : trésorerie exsangue des exploitations, sécheresse estivale, pression règlementaire mais aussi médiatique sont au nombre des difficultés récurrentes auxquelles il doit faire face chaque année depuis le début de son mandat en tant que président des Jeunes Agriculteurs de l’Allier. Et pourtant malgré cela Geoffrey Rivaux souhaita afficher une confiance certaine dans ce métier, dans cette passion qui anime les jeunes agriculteurs au quotidien tout en lançant un appel aux élus politiques et aux services de l’État pour les aider à relever, à leurs côtés, tous ces défis qui les attendent.

Gilles Cabart, le président de la FNSEA03, dans la même veine et en soutien aux propos de son prédécesseur à la tribune, évoqua des inquiétudes et attentes similaires.

S’ensuivit l’intervention de Patrice Bonnin, président de la Chambre d’agriculture de l’Allier, qui en réponse aux inquiétudes relatives à l’état de sécheresse du département, annonça qu’une procédure de calamités serait engagée dès la semaine prochaine. Il revint également sur l’issue des États généraux de l’alimentation (EGA) comparant ceux-ci à « une montagne accouchant probablement d’une toute petite souris » avant d’interpeller les représentants de l’État sur les aberrations de la réglementation de la Pac et notamment l’obligation d’implantation des SIE au plus tard le 6 août, « une date aberrante et impossible à tenir en cette période sèche comme nous l’avons connue cet été ».

Emmanuel Ferrand, conseiller régional délégué à la gestion des fonds européens agricoles a rappelé l’engagement réel de la Région en faveur de l’agriculture sur son territoire et a souligné l’importance d’une vraie politique de gestion de l’eau, notamment le nécessaire stockage de l’eau en hiver pour en disposer lorsque le besoin est bien réel au printemps ou en été, en l’absence de pluviométrie naturelle.

Jean Laurent, conseiller départemental en charge de l’agriculture a lui aussi rappelé l’engagement du conseil départemental auprès de toutes les agricultures et de tous les agriculteurs, notamment en terme d’aides à l’investissement. Le mot de la fin fût laissé à Marie-Françoise Lecaillon, préfète de l’Allier. Se félicitant des relations franches et sincères qu’elle entretenait avec les acteurs de la profession, elle n’en oublia pas pour autant de rassurer les intervenants sur les intentions du gouvernement quant à l’agriculture. Mme la préfète annonça notamment que suite à l’intervention du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation auprès de la commission européenne, « les taux des avances des aides européennes, qui seront versées mi-octobre aux agriculteurs, le seront à hauteur de 70 % pour les paiements directs et à hauteur de 85 % pour les paiements au titre du développement rural ce qui permettra de soutenir la trésorerie des exploitations agricoles ». D’autre part, des dérogations à certaines obligations liées au verdissement pourront également être envisagées : pâturage ou fauche des jachères ainsi que des dérogations complémentaires, sous certaines conditions, concernant la prise en compte des cultures dérobées en surfaces d’intérêt écologique (SIE).

Classement des trois premiers de La Finale
départementale de Labour du 2 septembre 2018 à Saint-Sornin dans la catégorie :

- Labour en planches :

1er : Julien Laloi, canton de Chevagnes avec 146 points

2e : Romain Laurent, canton d’Ébreuil-Chantelle avec 140,5 points

3e : Pierre Dury, canton du Donjon avec 128 points

- Labour à plat :

1er : Antoine Guillemet, canton de Chevagnes avec 144 points.

2e : Nicolas Olivier, canton de Bourbon l’Archambault avec 126 points.

3e : Julien Perrier, canton de Neuilly-le-Réal avec 119 points.

Les Jeunes agriculteurs félicitent chaleureusement tous les participants de ce concours.

JA 03


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui