L'Allier Agricole 18 mars 2022 a 07h00 | Par Chambre d'agriculture de l'Allier

Chambre d'agriculture de l'Allier : Pour une agriculture en meilleure santé

Face aux contraintes, les élus de la Chambre d'agriculture de l'Allier, prennent position sur plusieurs mesures en place ou envisagées.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © CA03

Tous les voeux ci-dessous ont été votés à l'unanimité par les élus de la Chambre d'agriculture de l'Allier lors de la Session :
o voeu relatif aux Zones de Non Traitement  par produits phytosanitaires
- la multiplication de ce type de zone ne résout rien quant aux relations de voisinage. Elle contribue à réduire le revenu des agriculteurs, à augmenter leurs contraintes et à les pénaliser face à la concurrence internationale
- la Chambre s'oppose à ce type de classement.

o voeu relatif à la création de retenues collinaires pour irrigation et abreuvement des troupeaux
- curieusement les retenues collinaires destinées  à l'agriculture rencontrent des difficultés particulières de création. Ceci n'est pas le cas dans d'autres secteurs économiques
- L'irrigation est nécessaire à la production, au développement économique, à l'emploi
- Il semble nécessaire de rappeler que l'eau utilisée pour l'irrigation ne disparaît pas mais sa répartition peut évoluer
- La Chambre rappelle ces inégalités de traitement discriminatoires.

o voeu relatif  au contrôle de l'application de la loi Égalim 2 et contractualisation entre fournisseurs et acheteurs
- Le revenu dans les exploitations participe du renouvellement des générations
- La prise en compte du coût de production est un élément majeur. L'État doit contrôler la mise en place du dispositif. La profession doit s'impliquer dans la contractualisation avec les acheteurs, au moment où la demande en viande bovine, notamment, est forte. Tous les acteurs de la filière ne sont pas unanimes sur ce dossier mais un équilibre doit être trouvé.

o voeu relatif aux difficultés économiques de la filière porcine
- la situation de la filière est très tendue. Les hausse de charges sont très importantes. Les prix des produits n'ont que peu évolué même si les prix du cadran progressent légèrement. Un soutien national à la filière doit être mis en place.

o voeu relatif à la sécurisation et à la réduction des coûts des intrants
- le contexte international impose la mise en place d'un plan national de résilience agricole. L'approvisionnement pose problème en volumes et en prix. La rapidité d'évolution de la conjoncture laisse envisager quelques spéculations toujours possibles.  

o voeu relatif  au bien-être animal, lanceurs d'alertes, zadistes ...et à la régulation judiciaire insuffisante des agissements de ces minorités
- des actions violentes produites par des minorités d'activistes ont été constatées à l'encontre des productions agricoles
- parallèlement il est observé que l'agriculture française présente des pratiques vertueuses pas toujours constatées dans d'autres pays
- des associations subventionnées sur crédits publics dénoncent les pratiques d'exploitants agricoles qui travaillent et qui cotisent. Tout ceci est inacceptable.

o voeu relatif à la revalorisation des retraites agricoles
- la prise en compte des revenus, liés à des indemnités de mandats électifs ou à des retraites complémentaires volontaires, dans le revenu global des agriculteurs retraités conduit mécaniquement à réduire ces retraites
- cette disposition est inacceptable notamment compte tenu du travail réalisé localement par des retraités dans le cadre des mandats électifs locaux
- la fixation d'un niveau de 85 % du Smic pour les retraites agricoles constituait une avancée, laquelle est remise en cause par ce nouveau dispositif
- la Chambre s'y oppose.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,