L'Allier Agricole 06 novembre 2020 à 06h00 | Par Chambre d'agriculture de l'Allier

Contrat territorial des captages prioritaires de l’Allier

Un contrat territorial pour préserver et reconquérir la qualité de l’eau potable des captages prioritaires du département de l’Allier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA03

Le 21 octobre dernier, le contrat territorial 2020-2022 « captages prioritaires du département de l’Allier » a été signé par Claude Riboulet (président du SMEA(1)), Patrice Bonnin (président de la Chambre d’agriculture de l’Allier) et Martin Gutton (directeur général de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne) et par les neuf partenaires techniques et financiers(2).
Cette signature montre l’engagement de ces douze structures dans le travail de préservation et de reconquête de la qualité de l’eau potable des captages prioritaires du département de l’Allier. Cet engagement va se traduire au cours de ces trois années par les mises en œuvre d’un programme d’actions dont l’objectif est d’accompagner les agriculteurs dans l’évolution de leurs pratiques afin de limiter leurs impacts sur la qualité de l’eau tout en préservant leur capacité de production.

Les actions sont adaptées au contexte de chacun des captages (fonctionnement hydrogéologique et contexte agricole) et priorisées en fonction du niveau de dégradation de la ressource. Elles porteront en particulier sur :
- L’évolution des pratiques agricoles pour réduire les pressions azotées et phytosanitaires.
- Le développement de cultures à
« bas impacts » sur l’eau.
- La communication et la sensibilisation.
Ce nouveau contrat fait suite à un premier contrat territorial mis en œuvre sur la période 2014-2018 dont la force a été l’émergence d’une dynamique efficace entre les différents opérateurs et l’amélioration des connaissances permettant ainsi de trouver de nouveaux axes d’actions pour ce nouveau projet.
Un travail de concertation important entre les différents partenaires, et les agriculteurs de ces territoires, a permis d’aboutir à ce nouveau contrat, avec une stratégie plus ambitieuse et plus pertinente en considérant les spécificités de chaque captage. Les coopératives et négoces agricoles ont été pleinement intégrés à cette démarche pour permettre une mobilisation plus efficace des agriculteurs.

Quels sont les captages classés prioritaires ?
Dans le département de l’Allier, dix captages ont été classés comme
« prioritaires » suite au Grenelle de l’environnement de 2009 (voir carte). Les ressources sur ces captages présentent une vulnérabilité face aux pollutions diffuses par les nitrates et les produits phytosanitaires. Ils représentent aussi un enjeu stratégique fort pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable de l’ensemble du département dans le cadre de l’adaptation au changement climatique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,