L'Allier Agricole 30 juin 2022 a 05h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Des dégâts considérables

Les orages de grêle ne quittent plus le département de l’Allier. Maisons, véhicules, bâtiments agricoles et cultures sont durement touchés.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © AADR

Il aura fallu moins de vingt minutes, mardi soir, vers 17 heures, pour que les grêlons de la taille de balles de tennis détruisent tout dans leurs chutes.

Une violence inouïe

D’une force inédite, l’orage a touché en plein cœur les villages et les exploitations agricoles sur de nombreuses communes de l’Est comme Saint-Pourçain-sur-Besbre, Vaumas, Saint-Léon, Thionne, Saint-Gérand-de-Vaux mais aussi Monétay-sur-Loire.

Pour de nombreux agriculteurs, c’est l’inquiétude désormais qui s’installe avec l’incertitude de pouvoir mettre à l’abri leurs animaux cet hiver mais aussi protéger les fourrages et les stocks d’alimentation.

Des cultures broyées

Les céréaliers, eux, ont vu l’ensemble de leurs productions déchiquetées, annonçant des récoltes très faibles voire réduites à néant.

Du côté du vignoble, des parcelles ont également été touchées sur les communes de Contigny, Verneuil et Monétay-sur-Allier.

Désormais c’est le temps de la reconstruction, des réparations qui s’annonce. Le passage des experts est attendu, les entreprises aussi. Malheureusement, la rupture des matériaux et l’ampleur des chantiers annoncent plusieurs mois, voire même, plusieurs années avant d’effacer les stigmates de l’orage.

Un recensement de l’ensemble des dégâts engagés

Les pouvoirs publics, via les services de la Préfecture et de la DDT de l’Allier ainsi que la Chambre d’agriculture de l’Allier sont mobilisés auprès des sinistrés. Un recensement des dégâts est, comme il y a quelques semaines, enclenché.

Les représentants de la profession mobilisés

Plus généralement, les représentants de l’ensemble de la profession agricole sont mobilisés pour mettre en place des solutions adaptées face à ces aléas climatiques à répétition.

 

 

RETROUVEZ LE TÉMOIGNAGE D'AGRICULTEURS SUR LE JOURNAL PAPIER

 

- © PREFECTURE DE L'ALLIER

Parcelles impactées par la grêle et déclaration PAC

Suite à l’orage de grêle, si une culture en cours de végétation a été partiellement ou totalement détruite, vous devez déclarer un accident de culture au titre de la PAC grâce au formulaire de modification de la déclaration.

L’accident de culture doit être signalé dès lors qu’il impacte une parcelle de manière significative, notamment :

- si la présence du couvert est remise en cause

- si les conditions requises pour l’éligibilité à une aide couplée ne sont plus remplies et s’il n’est pas possible d’implanter une culture de remplacement

- si les conditions nécessaires pour bénéficier du caractère SIE ne sont plus remplies

N’hésitez pas à contacter la DDT au 0470487884 si vous souhaitez d’avantage de précisions en fonction de la situation de vos parcelles.

Retrouvez le communiqué de presse sur les modifications de déclarations sur le site allier.gouv.fr

http://www.allier.gouv.fr/pac-2022-modification-dedeclaration-a3694.html

Préfecture de l’Allier

 




Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,