L'Allier Agricole 26 septembre 2018 à 12h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

FNSEA et Jeunes agriculteurs partent ensemble

Ouverture de campagne active pour les élections à la chambre d’agriculture de l’Allier. La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs font front commun. Explications.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Geoffrey Rivaux, président des JA, Gilles Cabart, président de la FNSEA 03 et Patrice Bonnin, président de la Chambre d’agriculture 
de l’Allier.
Geoffrey Rivaux, président des JA, Gilles Cabart, président de la FNSEA 03 et Patrice Bonnin, président de la Chambre d’agriculture de l’Allier. - © AA

Objectif communication. « Ne laissons pas les autres, surtout ceux qui nous font de mauvaise publicité, parler à notre place », ont lancé de concert Gilles Cabart, président de la FNSEA 03, Patrice Bonnin, membre du Bureau de la FNSEA 03 et président sortant de la Chambre d’agriculture de l’Allier et Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l’Allier. Ensemble, ils ont lancé la campagne des élections à la Chambre d’agriculture de l’Allier en présentant une liste d’union.

« L’équipe sera clairement renouvelée, a également annoncé Patrice Bonnin. Nous tenons à valoriser nos jeunes ». Les deux syndicats partagent en effet les mêmes ambitions. À commencer par la communication, le nerf de la guerre selon eux.

Mieux communiquer

« Les jeunes auront beaucoup à nous apporter sur cette question. Ils maîtrisent les nouveaux outils comme les réseaux sociaux à la perfection », explique le président de la FNSEA. « Nous y travaillons depuis longtemps en effet, confirme Geoffrey Rivaux. Pour se faire entendre, il faut savoir organiser la bonne manifestation ». Ils sont en effet nombreux à maîtriser l’outil internet. Parmi eux notamment, deux

« youtubers » bourbonnais : ils racontent leur quotidien à travers des vidéos postées sur leur chaîne YouTube. « C’est d’autant plus important en cette période où les débats acerbes autour du glyphosate ou du bien-être animal ont une grosse incidence sur le moral des agriculteurs ». Le ras-le-bol est profond en effet. Il sera sans aucun doute l’enjeu de cette élection. Le grand public doit connaître la réalité de notre métier. « Il faut sortir de notre image, insiste Gilles Cabart. En la matière, c’est quitte ou double, soit on nous voit avec nos agneaux tout mignons au Salon de l’agriculture ou comme des promoteurs des herbicides Monsanto. À nous de faire un travail de fond pour sortir de ces clichés ».

Défendre toutes les agricultures

Voilà pour la forme. « Sur le fond, nous partageons aussi de nombreuses valeurs communes »,

ont-ils indiqué. Parmi les sujets qui feront les débats, l’actualité bien sûr, notamment la sècheresse. « Nous travaillons d’arrache-pied pour l’indemnité calamité agricole », a lancé Patrice Bonnin. Une commission d’enquête se déplacera dans

30 exploitations du département pour transférer au plus vite un dossier complet auprès du ministère de l’Agriculture (avant le 4 novembre prochain). La Chambre d’agriculture reste le partenaire privilégié des institutions. Faire reconnaître le droit à l’oubli, défendre les emplois agricoles, les sujets ne manquent pas. Il faudra aussi parler avenir, développement durable et nouvelles technologies. « En la matière, notre priorité est simple, ont-ils conclu : trouver des solutions pour redonner de l’attractivité à l’agriculture ce qui passe par le renouvellement des générations. Il n’y aura pas d’attractivité sans revenu décent. »

 


Infos pratiques

Dates.

Les électeurs seront appelés à voter par correspondance ou par vote électronique.

Le scrutins durera du 21 ou 31 janvier 2019.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui