L'Allier Agricole 19 novembre 2020 à 06h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Foires, concours, expositions, les organisateurs s’adaptent

La crise sanitaire liée à la Covid-19, à l’origine des deux confinements, perturbe, une fois de plus les événements liés au monde agricole en Bourbonnais. Les organisateurs et les éleveurs sont sous le choc mais tentent de s’adapter.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA03

Depuis le vendredi 30 octobre, la France est de nouveau confinée jusqu’au mardi 1er décembre, au moins. Un reconfinement, certes, moins restrictif, interdisant tout de même tout rassemblement. Un impact direct sur les événements qui font vivre, chaque année, et depuis des décennies les territoires ruraux comme ceux du département de l’Allier.

Une « sélection excellence Bouchère » pour Montmarault  
Parmi les premières victimes, la foire concours bovins de Montmarault qui devait avoir lieu le 17 novembre pour les reproducteurs et le 19 novembre pour les animaux de boucherie. Les organisateurs ont dû se résoudre à l’annuler. Roger Chevalier, le président du comité d’organisation, le regrette profondément : « La législation sanitaire actuelle liée à la Covid-19 permet un regroupement de bovins mais interdit le déplacement et le rassemblement des éleveurs, ce qui se traduit par l’impossibilité d’organiser cette exposition exigeant une forte participation de bénévoles pour sa mise en œuvre ».
Abattus, contraints de tout annuler les membres du comité, ont finalement décidé de relever la tête et de mettre en avant les éleveurs fidèles au concours comme le précise Roger Chevalier :
« Pour le concours boucherie, le comité des foires tient à maintenir sa mission de promotion et de valorisation de ces animaux haut de gamme pour les fêtes de fin d’année car il considère que le bien-manger est une valeur noble de la condition humaine, surtout en cette période difficile. Il a décidé de fournir à chaque animal inscrit une plaque concours sur laquelle seront notés la mention
« sélection excellence Bouchère », la catégorie et le numéro de travail ».
Le comité d’organisation a également diffusé la liste des éleveurs exposants et des animaux inscrits en l’envoyant à tous les acteurs de la filière bovine de notre territoire qu’ils soient abatteurs, chevillards ou bouchers :
« Nous espérons que ces différentes initiatives permettront aux exposants de trouver une valorisation de ces produits d’exception et que notre association restera un acteur d’animation de la filière bovine de notre territoire » ajoute Roger Chevalier.

Des dindes disponibles autour de Jaligny-sur-Besbre
À son grand regret, les membres du comité d’organisation de la célèbre foire aux dindes de Jaligny_sur-Besbre  viennent, eux-aussi, d’annuler l’événement qui devait se tenir le mercredi 16 décembre ainsi que l’ensemble des animations (marché gourmant, rando de la dinde) du dimanche 20 décembre. Eliane Lorisson, la présidente s’explique : « La crise sanitaire s’aggravant fortement, il était impossible de maintenir ces manifestations. La foire s’annonçait pourtant bien ». Une foire dont l’impact économique est important, notamment en direction des commerces locaux et en matière de restauration.
D’un rayonnement départemental, les exposants viennent, chaque année, de l’ensemble de l’Allier et des départements limitrophes. Une foire faisant référence, mettant en avant une production fermière de qualité.
Pour les soutenir, et avec leur accord, leurs noms et numéros de téléphone sont également diffusés afin de permettre, au plus grand nombre, d’acheter des volailles pour les fêtes de fin d’année en entrant en contact directement avec les éleveurs. « Il ne faut pas hésiter à passer commande de volailles : Dindes, oies, chapons, canards, pintades... Pour des fêtes « en petit comité », une volaille savoureuse fait du bien. Une belle dinde peut être découpée ou même congelée entière. Elle sera aussi délicieuse pour les jours meilleurs », ajoute Eliane Lorisson. À savoir qu’il n’y a aucune contrainte légale  pour se déplacer chez les producteurs avec l’attestation de déplacement.
Les passionnés de l’élevage avicole gardent espoir en maintenant la tombola de la dinde, en soutien à la production et au commerce local. Les précisions d’Eliane Lorisson : « Son fonctionnement sera adapté à l’évolution de la situation. Vous pouvez d’ores et déjà choisir vos cases chez les commerçants ouverts au public. Notre traiteur local, C. Vif, de l’Hôtel de Paris, à Jaligny, proposera des plats prêts à emporter, à base de dinde fermière ».
Autre maintien, celui de la Dinde d’Honneur : « Depuis sa création, la foire aux dindes n’a jamais été annulée, même en 2016, pendant la crise de la grippe aviaire. C’est pourquoi, en plus de la tombola, nous  maintenons la Dinde d’Honneur qui sera remise aux pensionnaires de la Résidence du Val de Besbre à Jaligny ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,