MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir L'Allier Agricole quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
L'Allier Agricole 22 avril 2020 à 15h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Futur papa, profitez de l’heureux évènement

SERVICE DE REMPLACEMENT Bébé vient d’arriver. Il est temps de se retrouver en famille et de profiter de cet heureux événement avec Maman.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA03

Le congé paternité existe pour les agriculteurs. Ainsi, Papa a le droit à 11 jours consécutifs de remplacement dans les quatre mois qui suivent lanaissance (ou l’arrivée) de l’enfant.

Comment en profiter en toute sérénité ?

Pendant 11 jours (en cas de naissances ou d’adoptions multiples, la durée maximale est portée à 18 jours), un salarié agricole (ou plusieurs), agent de remplacement, effectue les travaux agricoles en tenant compte des consignes que l’agriculteur lui a données. Papa reste auprès de sa famille. Le congé paternité doit avoir lieu dans une période de quatre mois à compter de la date de la naissance de l’enfant ou de son arrivée au foyer. La MSA prend en charge le coût du remplacement, sous conditions.

Qui est l’agent de remplacement ?

L’agent de remplacement est un salarié agricole du groupement d’employeurs à vocation de remplacement, Service de remplacement Allier. Il est lié au service par un contrat de travail. Il est mis à disposition de l’exploitation, qui adhère : il est sous la responsabilité de l’agriculteur remplacé pendant la durée du congé paternité.

Vous êtes papa ou futur papa, comment mettre en place uncongé paternité ?

Vous informez dès que possible le service de remplacement (SR03) de votre souhait de bénéficier de votre congé paternité. Vous faites une demande de prise en charge auprès de la MSA Auvergne qui vous délivre un imprimé de demande d’allocation. Cette demande doit lui être retournée complétée au plus tard dans un délai de 30 jours avant la date prévue de votre interruption d’activité. SR03 effectue toutes les démarches administratives pour mettre à disposition de votre exploitation l’agent de remplacement.

Que reste t-il financièrement à charge ?

La MSA prend en charge le coût du remplacement à hauteur de 7h/jour, hors CSG et CRDS (soit environ 11€/jour), si un accord a été formulé en amont du remplacement. En cas d’heures supplémentaires ou majorées, le Service effectue un devis.

➜ Pour toute information, contactez le Service de Remplacement del’Allier, au 04 70 48 42 55, sr03@allier.chambagri.fr, facebook :servicederemplacementallier

Consultez le sitewww.allier.chambagri.fr ,rubrique « gestion de l’exploitation »

SERVICE DE REMPLACEMENT CHAMBRE D’AGRICULTURE DE L’ALLIER

Emmanuel Brechignac.
Emmanuel Brechignac. - © AA03

Témoignage : Emmanuel Brechignac,remplacé pendant son congé paternité.

Une quinzaine de jours de repos pour profiter pleinement de son enfant. Une opportunité que ne regrette pas ce jeune papa. Emmanuel Brechignac est agriculteur sur la commune de Marigny, au domaine des Guilleminots. Après avoir obtenu un BTS ACSE, en 2007, au lycée agricole du Bourbonnais et un passage à la FNSEA del’Allier en tant qu’animateur syndical, il a décidé de reprendre, en 2012, l’exploitation de son père, à l’occasion de son départ en retraite. Une exploitation de 182 hectares qui se partage entre pâturages et cultures de blé, orge, colza, tournesol et pois sur 110 hectares de surface. Emmanuel élève 300 brebis qu’il commercialise via le groupement d’éleveurs Sicarev avec des agneaux, en majorité, sous label. Fin mars 2019, Emmanuel devient papa d’un petit Victor.

Emmanuel Brechignac, c’est à l’occasion de cet heureux événement que vous décidez de faire appel au service de remplacement. Pourquoi ?

Emmanuel Brechignac : Oui ! J’avais déjà profité de cette possibilité lors de congés et de départs en vacances. J’avais pris connaissance que l’on pouvait aussi y prétendre lors de l’arrivée d’un enfant, même quand on est père. Je n’ai alors pas hésité pour pouvoir aider ma compagne dans les tâches quotidiennes et ainsi profiter ensemble pleinement de Victor.

Comment ce service s’est-il mis en place ?

E.B. : J’ai anticipé plusieurs mois à l’avance en contactant les responsables du service de remplacement, en indiquant la période concernée et le type de travaux à effectuer sur mon exploitation. Ainsi, avec ces informations, cela a permis de trouver la bonne personne au bon moment. En clair, une mise en place très rapide grâce à une bonne planification.

Comment s’est déroulé le travail du salarié pendant ces quinze jours de remplacement ?

E.B. : Parfaitement bien ! J’ai fait la connaissance d’une personne très compétente et sachant répondre à toutes mes attentes. J’avais pas mal d’agnelages au moment de la naissance de mon enfant et il s’est très vite adapté. Il s’est occupé des agnelages, de la surveillance des agneaux tout en suivant le troupeau. Il m’a aussi aidé dans le suivi et la pose des clôtures. Du côté des cultures, il a également préparé les sols et semé le tournesol. Toutes ces opérations, essentielles à cette époque, il les a effectuées en totale autonomie.

Une expérience à recommander pour les futurs parents ?

E.B. : Je dirai même qu’il serait dommage de ne pas en profiter ! La simplicité administrative limitée à la signature d’un contrat, le coût très accessible par rapport au service rendu, me confortent dans l’idée qu’il faut faire appel à cette possibilité pour limiter la fatigue, le stress et profiter pleinement des moments de bonheur qui se présentent.

Propos recueillis par Sébastien Joly

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui