L'Allier Agricole 10 juin 2020 à 15h00 | Par Sébastien Joly

Groupama aux côtés de ses assurés

Assurance Groupama, assureur mutualiste, débloque 400 millions d’euros face à la crise sanitaire. Intéressons-nous plus particulièrement à ses actions régionales et départementales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guy Madet, agriculteur au Theil, a toujours défendu la proximité avec les assurés, une valeur essentielle pour Groupama.
Guy Madet, agriculteur au Theil, a toujours défendu la proximité avec les assurés, une valeur essentielle pour Groupama. - © AA03

Guy Madet, vice-président régional et président de la Fédération départementale Groupama des caisses locales de l’Allier, répond à nos questions.

Comment Groupama a-t-il réagit dès le début de la crise ?
Guy Madet : La priorité a été de protéger les salariés de l’entreprise et les sociétaires. La première mesure a été de fermer toutes nos agences et de mettre en place le télétravail pour une majeure partie de nos salariés. Environ 90 % d’entre eux le pratiquent toujours. Nous n’avons pas souhaité recourir au chômage technique, sauf pour certains agents qui n’ont pas pu trouver de solution pour la garde de leurs enfants.
Une gestion à distance tout en assurant les services auprès de nos sociétaires. Groupama a, bien évidemment, continué à traiter la gestion des sinistres et de toutes les autres prestations. Si l’accueil physique a été suspendu, le contact avec les agents a été maintenu par téléphone ou par courriel. Pour les conseillers commerciaux de Groupama, habitués à une relation de proximité en face à face avec leurs clients, la période du confinement a été compliquée à vivre avec l’impossibilité de se rencontrer. Maintenant, en appliquant les mesures barrières, ils ont pu reprendre une activité un peu plus normale.

Depuis la première phase du déconfinement, comment vous êtes-vous adaptés ?
G.M : Dès l’annonce du Premier ministre, nous avons ouvert, au plus vite, les agences en assurant un fonctionnement presque normal. Si nous accueillons de nouveau le public, c’est uniquement sur rendez-vous. À ce jour, seulement 20% des agents sont présents sur les sites. Les autres sont toujours en télétravail. Seul le service informatique doit assurer, sur place, leurs travaux de maintenance et assurer le bon fonctionnement du travail à distance des salariés. Les commerciaux sont eux sur le terrain en majorité. Les rencontres à domicile ont pu de nouveau avoir lieu en s’équipant de masques et de gel hydro-alcoolique. Aujourd’hui, les réunions, aussi bien pour les agents que pour les élus, n’ont pas lieu physiquement mais par visioconférences. Toutefois la situation évolue dans le bon sens, les sites de gestion vont pouvoir accueillir 50 % de l’effectif dans les semaines à venir.
Grace à la mobilisation des membres de nos équipes, il n’y a pas eu de retard dans les dossiers.

La caisse régionale Groupama a souhaité s’investir et participer à l’élan de solidarité face à la Covid-19. Pourquoi et à travers quelles actions ?
G.M : Une mutuelle se doit d’être une entreprise citoyenne. Groupama se devait donc de participer au fond de solidarité national, ce que notre groupe a fait. La participation de Groupama Rhône-Alpes Auvergne est à hauteur de deux millions d’euros. À cela s’ajoute une action plus locale, envers le centre hospitalier de Moulins-Yzeure. J’avais pris contact avec le responsable des urgences pour connaitre les besoins de l’établissement. La priorité, pour les équipes médicales, était de pouvoir traiter au plus vite les tests et les dépistages sur place, alors qu’ils se pratiquaient sur Clermont-Ferrand. Elles avaient donc besoin d’un équipement pour réaliser ces opérations. Un matériel coûteux, financé par Groupama, à hauteur de 35 000 euros.
Chaque caisse locale a aussi participé à des actions de soutien aux personnels soignants, aux maisons de retraite en finançant, par exemple, des tablettes pour faciliter le contact avec les proches des résidents pendant le confinement.

Une période inédite suivie de conséquences économiques, lourdes parfois. Peut-on déjà en entrevoir l’impact ?
G.M : Par rapport au contexte de l’assurance, pour tous les sociétaires professionnels qui sont assurés pour les pertes d’exploitation, on arrive à des sommes importantes avoisinant les 80 millions d’euros rien qu’au niveau de la région. Pour le département de l’Allier, environ 600 sociétaires sont concernés.
Pour accompagner le monde agricole, au niveau national, Groupama a décidé d’offrir deux mois de cotisation pour l’assurance des tracteurs. Pour l’Allier, cela représente plus de 300 000 euros. D’autre part, tous les sociétaires professionnels sont suivis, au cas par cas, notamment pour les difficultés de paiement qui vont s’allonger. On essaie de trouver des solutions à travers des échéanciers et des contrats d’assurance revus. Aujourd’hui c’est la majeure partie du travail assuré par les conseillers.
J’en profite aussi pour mettre en lumière la plateforme Granvillage. Une application qui met en relation les producteurs et les consommateurs. Pendant le confinement, nous avons axé la communication sur cet outil numérique auprès du grand public. Nous avons incité les producteurs à s’inscrire ou mettre à jour leur page pour pouvoir commercialiser leurs productions. On a constaté une augmentation sur le site pendant le confinement.

Sébastien Joly
L’ALLIER AGRICOLE

La fédération départementale Groupama de l’Allier fait un don au Centre Hospitalier de Moulins-Yzeure pour permettre le dépistage de la Covid-19

Groupama, partenaire solidaire et engagé, soutient concrètement les projets et les initiatives des communautés et des territoires. Pour répondre au besoin urgent de dépistage de la Covid-19 dans l’Allier, la fédération départementale des Caisses locales Groupama de l’Allier fait un don de 35 000 € au Centre Hospitalier de Moulins-Yzeure pour l’achat d’une unité d’analyse.

L’engagement de la Fédération départementale Groupama de l’Allier
Dès le mois de mars, Guy Madet, président de la fédération départementale des Caisses locales Groupama de l’Allier, a pris contact avec le responsable de l’unité Covid-19 du Centre Hospitalier de Moulins-Yzeure, pour connaître les besoins immédiats de l’établissement et ainsi l’accompagner.

Faute de matériel de dépistage à l’hôpital de Moulins-Yzeure, les analyses pour dépister la Covid-19 étaient alors effectuées à Clermont-Ferrand (63). Cela limitait le nombre de tests réalisés quotidiennement et impose un délai de résultat de 24 à 48 heures, avec parfois une mobilisation de lits de médecine inutile, lorsque le test est négatif. Devant l’urgence, la Fédération Groupama de l’Allier fait un don de 35 000 € pour l’achat d’une unité d’analyse permettant le dépistage de la Covid-19.

La nécessité de l’accès aux tests pour le territoire
Dans le contexte actuel de crise sanitaire, il est fondamental de pouvoir tester les malades présentant des symptômes de la Covid-19. Le dépistage permet à chaque individu infecté de le savoir avec certitude, et, ainsi, de se confiner avec rigueur et de se soigner. En cas de forme grave, le diagnostic précoce permet d’augmenter la probabilité de guérison.
« L’hôpital de Moulins-Yzeure avait alors un besoin urgent de tests de dépistage, car il n’y avait aucun laboratoire agréé sur tout le département de l’Allier. Nous devions être à leurs côtés. Notre fédération départementale est fière d’agir pour son territoire et de permettre la réalisation de tests à grande échelle sur Moulins et sa région. C’est notre ADN mutualiste ! » déclare Guy Madet, président de la fédération départementale des caisses locales Groupama de l’Allier.

À propos de Groupama dans l’Allier
Dans l’Allier, 21 agences commerciales et un centre de gestion pour un total de 147 salariés sont au service d’un portefeuille de 35 355 sociétaires dont plus de 500 sociétaires administrateurs impliqués dans la vie mutualiste de Groupama.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui