L'Allier Agricole 09 juillet 2020 à 07h00 | Par Sébastien Joly

Julien Denormandie, nommé ministre de l'Agriculture

Remaniement gouvernemental Le Président de la République, Emmanuel Macron a nommé pour Premier Ministre, Jean Castex, qui remplace Edouard Philippe. Ce lundi, à 19 heures, la composition du nouveau gouvernement a été dévoilée par le Secrétaire général de l'Élysée. Parmi les changements, un nouveau Ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Julien Denormandie est diplômé d’AgroParisTech.
Julien Denormandie est diplômé d’AgroParisTech. - © DR

C'est Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, qui a annoncé, sur le perron, le nom des ministres qui participeront à ce gouvernement conduit par Jean Castex. 31 ministres, 17 femmes, 14 hommes qui se sont réunis pour un premier Conseil mardi.

Julien Denormandie prend les rênes du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Né le 14 août 1980 à Cahors, Julien Denormandie est passé par l'Institut national agronomique Paris-Grignon (AgroParisTech) avant de réussir le concours d'accès au corps du Génie rural, des eaux et des forêts en 2002. Il suit également les cours de l'École nationale du génie rural, des eaux et des forêts et intègre la maîtrise en administration des affaires du Collège des ingénieurs.

Ingénieur agronome

En 2004, il est nommé ingénieur du génie rural, des eaux et des forêts. Il est affecté, en détachement, à la direction des relations économiques extérieures du Ministère de l'Économie et des Finances. Il est ensuite recruté comme conseiller économique auprès de l'ambassade de France au Caire de 2008 à 2010. L'année d'après, en 2011, il devient le chef de bureau de la Turquie, des Balkans, de la CEI et du Moyen-Orient à la sous-direction des relations économiques bilatérales de la direction générale du Trésor.

Il rejoint enfin les cabinets ministériels ou il occupe le poste de conseiller de Nicole Bricq, ministre en charge du commerce extérieur, et de Pierre Moscovici, ministre de l'Économie et des Finances. Il a, part la suite, été directeur de cabinet adjoint d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie. En mars 2016, il quittera ses fonctions auprès de ce dernier pour l'accompagner dans la création d'En Marche ! et en devenir le secrétaire général adjoint.

Secrétaire d'État

En juin 2017, il devient secrétaire d'État auprès du ministre de cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales au sein du gouvernement d'Edouard Philippe. En octobre 2018, à l'occasion d'un premier remaniement, il occupe le fauteuil de ministre chargé de la Ville et du Logement auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales.

Gestion des risques, réforme de la PAC...

Désormais ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, sur son bureau l'attendent des grands dossiers agricoles tel que la mondialisation, la régulation des marchés, l'environnement et l'utilisation des produits phytosanitaires, la simplification administrative sans oublier la recherche agronomique et les biotechnologies. Des enjeux qui vont bien au-delà du secteur agricole et qui concernent l'ensemble de la société.

Au niveau européen, la réforme de politique agricole commune va clairement impacter, d'une manière ou d'une autre, toute la filière, entre ceux qui demandent plus de régulation et d'autres qui font confiance au jeu du marché. L'enjeu étant de savoir si le gouvernement français veut mettre en place une véritable politique de régulation européenne, actuellement absente. Julien Denormandie qui devra finaliser la réforme de la gestion des risques agricoles portée par son prédécesseur Didier Guillaume.

Sébastien Joly

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,