L'Allier Agricole 02 juillet 2014 à 08h00 | Par M.Renaud

« L’AOC ne se décrète pas, elle se construit »

L’assemblée générale du Syndicat des viticulteurs s’est déroulée lundi 23 juin dernier à Saint-Pourçain-sur-Sioule.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Cinq ans après l’obtention de l’AOC, la précieuse appellation est amenée à évoluer.
Fort de ses 67 adhérents, le Syndicat des viticulteurs ne cache pas son intention de conduire son vignoble vers un cahier des charges qui tiendra plus compte de l’identité des cépages du vignoble.
En 2013, le Syndicat des viticulteurs totalisait 18 671 hectolitres de vin dont l’immense majorité en AOC (17 017 hl sur 554 hectares pour un rendement de 31 hl par ha) ; en
blanc : 4 444 hl ;  en rouge :
9 422 hl ; en rosé : 3 152 hl. Le reste représentant 1 653 hl de vin de pays et de mousseux. Du côté de la commercialisation, ce sont 18 898 hectolitres qui ont été commercialisés, ce qui représente une évolution de 4,7% par rapport à l’année précédente.

Revoir le cahier des charges de l’AOC

Jean-Michel Ferrier, président du Syndicat profitait de la présence de Jean-Luc Dairien, directeur de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) pour l’interpeller sur l’intérêt pressant de revoir le cahier des charges du vignoble bourbonnais : « Pour l’anecdote, il nous a fallu 27 ans d’attente d’un jeu de questions-réponses pour que le vignoble accède à l’AOC en mai 2009. Aujourd’hui, notre cahier des charges a besoin d’évoluer et nous avons fait une demande en ce sens au Comité régional. J’espère que nous n’échangerons pas 27 ans pour aboutir aux modifications souhaitées ».

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'Allier agrcole n°966 daté du jeudi 3 juillet 2014

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'actualité en bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui