L'Allier Agricole 05 octobre 2017 à 08h00 | Par M.Renaud

L’Iran, invité d’honneur de ce 26e Sommet

Le ministre de l’Agriculture iranien en visite aujourd’hui et demain

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Avec une superficie de 164 8000 kilomètres carré pour une population de 80 millions d’habitants, le pays du Moyen-Orient bénéficie d’une variété climatique favorisant l’élevage et l’aviculture. Invité d’honneur de cette 26e édition, l’Iran vient aussi à Cournon pour convaincre des investisseurs français de choisir leur pays plutôt qu’un autre pour s’y implanter. C’est dans cet objectif que Mahmoud Hojati, ministre de l’Agriculture de la République islamique d’Iran est arrivé hier au Sommet.

« Un projet ambitieux pour augmenter sa production »

Aujourd’hui, l’Iran produit près de 10 millions de tonnes de lait (dont 90 % provient de vaches), 830 000 tonnes de viandes rouge et près de 2 000 000 de tonnes de poules. « Dans la perspective d’une augmentation significative du nombre d’habitants, l’Etat a prévu d’augmenter la production pour le marché local et à l’export sur des pays autour du Golf Persique qui représente un marché local et important », détailles Mohammadreza Mollasaheli, directeur du Syndicats des éleveurs iraniens. L’Iran a donc « un projet ambitieux pour augmenter la production afin de dépasser les 11 millions de tonnes de lait pour atteindre, d’ici 10 ans les 15 millions et pour augmenter significativement la production de viande rouge ».

Chèvres et moutons principalement consommés

« Nous invitons donc les professionnels de l’élevage français à investir sur le territoire iranien, plus spécifiquement sur les élevages de mouton et de chèvre ». La plus grande population de bétail étant celle des ovins et des caprins élevés selon des méthodes nomades et familiale. Cette seule production répond à 44 % de la consommation de viande rouge.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui