L'Allier Agricole 15 septembre 2015 à 08h00 | Par M.Renaud

La canicule de juillet a fait souffrir les maïs

La campagne avait parfaitement commencé avec des conditions d'ensemencement idéales mais la météo estivale a freiné les ambitions des maïsiculteurs du département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Le mois de juillet 2015 a été particulièrement éprouvant pour les maïs et ceux qui le produisent. Un mois extrêmement chaud marqué par une absence de pluie entraînant une évaporation rapide. Cette canicule s'est invitée juste en début de floraison, un des stades les plus sensibles au déficit hydrique. Les orages d'août ont permis d'alléger l'irrigation dans les zones concernées, mais pour Mickaël Bimbard, conseiller agronomie à la Chambre d'agriculture : « La messe était dite ». 

Des variétés plus ou moins résistantes à la canicule
Mercredi 9 septembre dernier, la FDCeta et la Chambre d'agriculture invitaient les maïsiculteurs du département à visiter deux essais mis en place par la Chambre d'agriculture sur les parcelles de maïs irrigués de La Ferté-Hauterive de Sébastien Ibert. Un essai variété allant de demi-précoce C2 à tardive E1 (indice 360 à 520), et un essai azote. Au terme d'une campagne atypique, l'essai azote ne dévoile pas de soucis particuliers alors que l'essai variété révèle visuellement une résistance plus ou moins importante à la canicule en termes de fécondation, et ce malgré l'irrigation.

Une floraison mise à mal
Si la campagne a très bien débuté avec des semis début avril faits dans d'excellentes conditions, les choses ont commencé à se gâter fin juin pour se durcir durant ce long mois de juillet désespérément sec. « Cette canicule arrive au pire moment, celui de la floraison, constate Mickaël Bimbard. L'absence de pluviométrie et les grosses chaleurs ne peuvent pas nous permettre d'envisager des rendements exceptionnels ». Sans surprise, les rendements varieront entre parcelles irriguées et non irriguées. À l'oeil, le technicien émet ses suppositions quant aux rendements à venir : «  En non irrigué, on risque de ne pas dépasser les 30 quintaux/hectare (qx/ha) dans les terres légères de Sologne tandis que l'on pourra osciller entre 40 et 75 qx/ha dans les terres argilo-calcaires. Quant aux terres irriguées, les rendements varieront entre 100 à 120 qx/ha en moyenne. » L'expert souligne les écarts notables entre « les coeurs de parcelle » et les bordures que l'irrigation n'atteint pas.

L'héliotis, une larve venue du sud
Côté pression sanitaire, la bonne nouvelle est qu'aucune chrysomèle n'a été piégée sur le réseau. En revanche, la canicule a eu deux effets : la pyrale a été plus présente que d'habitude avec un pic de vol enregistré le 25 juin (contre mi-juillet en temps normal). « Les traitements ont été appliqués à temps mais sous 40 degrés, la rémanence est moindre. Invité surprise de cette campagne, l'héliothis, une larve qui grignote les grains, plus habituée au sud de la France, qui a migré vers le nord en raison des fortes chaleurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui