L'Oise Agricole 16 janvier 2022 a 16h00 | Par Mylène Coste

Le café colombien, fort en goût, mais si fragile !

Sur les hauteurs de Roldanillo, en Colombie, quelques personnes cultivent encore le café sans intrants chimiques, reprenant les traditions d’une agriculture familiale. Ce système vertueux, peu rémunérateur, est en voie d’extinction au profit de cultures conduites de manière intensive destinées à l’exportation. Immersion.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Don Erasmo produit et transforme son café à la ferme de manière artisanale. Ici, il vient d’achever l’opération de dépulpage.
Don Erasmo produit et transforme son café à la ferme de manière artisanale. Ici, il vient d’achever l’opération de dépulpage. - © Agence de presse

Ici, il n’est pas une journée qui ne commence sans une tasse de café fumant, pour s’extirper des nuits, fraîches en cette saison. À la finca (ferme) El MilAgro, petite ferme nichée dans les hauteurs de Roldanillo, à la pointe de la région cafetière colombienne, il est préparé avec un peu de panela, sucre de canne non raffiné qui révèle toute sa douceur. Don Erasmo, 71 ans, partage ce rituel matinal avec toute la famille, jusqu’à son petit-fils Samuel qui, du haut   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Oise Agricole