L'Allier Agricole 23 novembre 2017 à 08h00 | Par M.Renaud

Le virus de sérotype 4 ne semble pas s’être propagé mais des mesures de surveillance sont maintenues

Sous réserve que les résultats des analyses en cours et à venir soient également favorables, une levée progressive des mesures de restriction, adoptées au sein des exploitations suspectes et du périmètre interdit, pourrait être envisagée dès la fin de la semaine prochaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S.leitenberger

Des analyses ont été réalisées sur une centaine de bovins du cheptel de Mayet de Montagne ayant hébergé le veau contaminé par le virus de la fièvre catarrhale de sérotype 4 provenant d’une exploitation contaminée de la Haute-Savoie.

Les résultats de ces analyses, qui ont été rendus le 22 novembre, semblent montrer que le virus n’a pas diffusé au sein de ce cheptel. Des analyses complémentaires réalisées par le laboratoire national de référence FCO (Maisons-Alfort) devraient confirmer cette hypothèse.

Des anyalyses complémentaires dans le périmètre interdit

Néanmoins, par mesure de précaution, des analyses sont en cours de réalisation sur les bovins des cheptels du périmètre d’interdiction (2 km autour de l’exploitation).

Trois exploitations mises sous quarantaine

Par ailleurs, trois exploitations de l’Allier ont été destinataires et sont encore détenteurs de bovins en provenance d’un centre de rassemblement de la Haute-Savoie, déclaré le 16 novembre comme deuxième foyer confirmé par le virus FCO. Ce deuxième foyer haut savoyard, à proximité du premier, a révélé la présence de plusieurs animaux ayant séjourné en Corse et qui sont contaminés par le virus de sérotype 4.

De ce fait, ces 3 exploitations ont été mises en quarantaine par arrêté préfectoral et des analyses complémentaires (par prises de sang) sont réalisées sur les animaux provenant de Haute Savoie ainsi que sur leurs congénères pour confirmer ou infirmer une diffusion du virus de la FCO sérotype 4 (communes de Garnat-sur-Engièvre, Ygrande et Lurcy-Levis).

Premiers résultats négatifs

Il est à noter que des premiers résultats des analyses réalisées dans ce cadre, sur un de ces 3 cheptels n’ont pas mis en évidence la présence de virus FCO de sérotype 4, d’autres analyses sont en cours de réalisation avec des résultats attendus dans le courant de la semaine prochaine.

Aussi, à ce jour, aucun nouveau cas de FCO de sérotype 4 n’a été identifié dans l’Allier.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, la fièvre catarrhale ovine (FCO), également appelée maladie de la langue bleue ("Bluetongue" en anglais), est une maladie virale, transmise par des insectes vecteurs du type Culicoïdes (moucherons). Les espèces sensibles à la FCO sont les ruminants domestiques (ovins, bovins, caprins) et sauvages. La FCO entraîne les symptômes suivants : fièvre, troubles respiratoires, salivations, œdème de la face, etc....

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui