L'Allier Agricole 19 septembre 2018 à 11h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Les éleveurs misent sur des veaux de qualité : la génétique, pierre angulaire de l’élevage

Avec 76 % de veaux vendus, la quarantième vente bovine organisée par Alsoni a bien trouvé ses marques dans un nouveau lieu. Meillard a laissé la place au Parc des Expositions de Moulins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Salle comble. Quelque 500 personnes étaient présentes au Parc des Expositions de Moulins, parmi lesquelles de nombreux acheteurs potentiels venus de toute la France. Ci-dessus, une des plus belles ventes de la journée, un veau du Gaec bourbonnais Audinat.
Salle comble. Quelque 500 personnes étaient présentes au Parc des Expositions de Moulins, parmi lesquelles de nombreux acheteurs potentiels venus de toute la France. Ci-dessus, une des plus belles ventes de la journée, un veau du Gaec bourbonnais Audinat. - © AA

Le niveau génétique de la vente organisée par l’association Alsoni mercredi 12 septembre dernier, était très haut. Les mères des veaux présentaient un niveau d’ISU de 104,1*. De quoi offrir à certains éleveurs-vendeurs de belles surprises : ce fut le cas d’Officiel, un beau veau né en décembre 2017 au Gaec Audinat de Deneuille-les-Mines. Autour de lui, les larmes sont vite montées quand l’enchère a dépassé les 10 000 euros. C’est finalement à 13 600 euros qu’est parti le petit, en direction d’un très grand élevage français, le Gaec Cadoux. Certaines charolaises ont une réputation qui a fait logiquement grimper les prix, mais la joie est tout aussi grande quand le veau part à des prix plus raisonnables.

Première à Moulins

Beau succès donc dans un tout nouveau lieu. Pour la première fois, la vente historique de Meillard a pris ses quartiers au parc des expositions de Moulins. Quelque 500 personnes étaient sur place, des acheteurs venus de toute la France, et des familles aussi. Entre traditions et nouvelles technologies, le show valait le détour : les boîtiers électroniques ont été dévalisés et les cordes vocales du commissaire mises à rude épreuve.

La criée a été spectaculaire et le résultat satisfaisant : 76 % de veaux vendus, soit 37 sur les 49 présentés (trois absents). La moyenne de la vente s’est élevée à 5 235 euros.

De quoi donner le sourire à Cyril Collin, directeur d’Alsoni Conseil Élevage : « Des veaux ont même été vendus après la vente! Cela veut dire qu’on a bien fait notre travail : prouver aux éleveurs qu’il faut miser sur la génétique. Si l’investissement peut paraître lourd au départ, il permet clairement de valoriser les performances d’un troupeau. En s’appuyant sur les données technico-économiques des noyaux de sélection et en mesurant les performances des troupeaux des éleveurs, les conseillers d’Alsoni peuvent accompagner de manière fiable les choix des éleveurs ». Et qui dit bons choix, dit bonne vente.

* L’ISU comprend de l’indexation Iboval (IVMAT) du pointage adulte et une notion de prolificité par l’IVV


Yvon Laboisse, Alsoni Conseil Élevage.
Yvon Laboisse, Alsoni Conseil Élevage. - © AA

« Cette bonne vente montre que les éleveurs savent qu’il faut miser sur la génétique » Yvon Laboisse, Alsoni Conseil Élevage.

 

Yvon Laboisse, président de la section vente d’Alsoni Conseil Élevage, organisateur de la vente. L’association, spécialiste du conseil en génétique, se mobilise pour créer du lien entre les diffuseurs et les acheteurs de génétique. Elle regroupe 950 éleveurs de l’Allier, de Saône-et-Loire et de la Nièvre, soit 90 000 vaches.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui