L'Allier Agricole 19 juillet 2020 à 07h00 | Par Sébastien Joly

Les Hauts de Besbre, un gîte rural en Val de Besbre

Les fermes bourbonnaises disposent, pour la grande majorité d’entre elles, de nombreux bâtiments et dépendances qu’il est possible de valoriser et de transformer en gîte. Baptiste Charpin et Sylvie Jallet l’ont fait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA03

Après avoir obtenu un BTA suivi d’un BTS ACSE au lycée agricole du Bourbonnais, à Neuvy, Baptiste Charpin a souhaité s’installer agriculteur. Une profession qu’il a découverte grâce à son grand-père, agriculteur à Diou. Il s’installe sur l’exploitation de La Beurre, à Vaumas en 1999. Une ferme voisine de celle exploitée par la famille de sa compagne, Sylvie Jallet, qu’il reprend et agrandit progressivement. Aujourd’hui, Baptiste exploite une surface de
135 hectares, exclusivement consacrée à l’élevage de 80 vaches de race charolaise. Quinze hectares sont cultivés en méteil à destination du bétail.
Sylvie et Baptiste se passionnent également pour l’élevage de percherons. Ils possèdent quatre poulinières. Baptiste est devenu, depuis, le président du syndicat des chevaux de trait de Sologne bourbonnaise.

Rentabiliser un investissement
Au cours de l’année 2018, ils ont l’opportunité d’acquérir la maison d’habitation d’un corps de ferme voisin, au lieu-dit « Les Prots » dans l’objectif d’ouvrir un gîte : « C’est une activité complémentaire pour nous, qui nous permettra de rentabiliser un investissement conséquent et aussi d’éviter de voir cette maison inhabitée. Il faut aussi reconnaître que c’est une activité qui n’est pas désagréable, bien au contraire, mais qui demande, tout de même du
travail ». Après neuf mois de travaux de toiture et un bon rafraichissement de l’intérieur, Sylvie et Baptiste ouvrent les portes des « Hauts de Besbre ». 
La maison dispose de quatre chambres, d’une cuisine, d’un grand salon et de deux salles de bains. L’embellissement, à l’intérieur, se caractérise par une mise en valeur des éléments de construction de la maison tels que les briques et les poutres en chêne. À cela s’ajoutent quelques éléments de décors issus de meubles de famille. La capacité totale étant de huit personnes.

Une situation géographique favorable
Les premières réservations sont arrivées dès la mise en ligne du gîte des Hauts de Besbre sur le site des Gîtes de France. Une véritable surprise pour le jeune couple : « Il est vrai que nous sommes à proximité du château de Beauvoir, qui se loue pour des mariages, mais aussi à seulement quelques kilomètres du parc animalier et d’attraction du Pal mais nous ne nous attendions pas à un tel succès, dès le début ! ».
La situation géographique centrale du département de l’Allier explique aussi le succès des gîtes ruraux. Une position centrale en France qui facilite les regroupements familiaux, le temps d’un weekend ou d’une fête de famille comme le confirme
Sylvie : « Nous avons eu, il y a peu, un groupe d’étudiants venus de toute la France et qui souhaitaient se revoir. En regardant la carte de France, ils ont naturellement choisi le Bourbonnais pour se retrouver tous ensemble et passer de bons moments ».
L’accueil des hôtes, c’est Baptiste qui s’en charge. Plus disponible, présent sur les lieux chaque jour, il assure cette tâche au quotidien. Sylvie, travaillant à l’extérieur, assure plutôt le nettoyage du gîte.
En ce qui concerne la gestion des réservations et le contact avec la clientèle, ils ont choisi de passer par la plateforme des Gîtes de France.

Découverte des activités de la ferme
Les Prots sont situés au cœur des terres de l’exploitation de Baptiste. Un lieu permettant la découverte de l’environnement naturel et préservé du Val de Besbre mais aussi de découvrir, pour les hôtes, la vie à la ferme, comme le confirme
Baptiste : « Vaches, oies et autres poules devenant de véritables centres d’intérêts pour les plus jeunes. Les gens que nous avons l’occasion de rencontrer lors des séjours au sein du gîte nous font part de leur engouement pour la beauté de la région avec ces paysages
préservés ».
Des hôtes sous le charme des lieux, comme Elisa Javelet, lyonnaise :
« Avec quelques amies, nous avons choisi de venir avec nos enfants au Pal. Il nous fallait un endroit où dormir et profiter également de la région. Ce gîte est le lieu idéal pour nous. Les paysages sont magnifiques et, surtout, ce calme, essentiel, pour pouvoir nous reposer, bien loin des bruits de la ville ». Elisa l’a promis à Sylvie et Baptiste ; elle reviendra ! 
Le couple a véritablement trouvé une nouvelle vocation dans cette activité. Il envisage même de la développer en aménageant, dans les prochaines années, d’autres gîtes, pourquoi pas, plus insolites…

Sébastien Joly
L’ALLIER AGRICOLE

Baptiste Charpin et Sylvie Jallet, en compagnie de deux de leurs trois enfants, devant le gîte des Hauts de Besbre, à Vaumas.
Baptiste Charpin et Sylvie Jallet, en compagnie de deux de leurs trois enfants, devant le gîte des Hauts de Besbre, à Vaumas. - © AA 03

Plus d’informations :
www.gitesdefrance.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui