L'Allier Agricole 23 juin 2015 à 08h00 | Par S.Chatenet

Les salaisons d’Auvergne décrochent leur IGP

Engagé depuis les années 90, le dossier IGP salaisons d’Auvergne vient de connaître un heureux dénouement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le consortium des salaisons d’Auvergne vient de franchir un pas supplémentaire en accédant à l’IGP.
Le consortium des salaisons d’Auvergne vient de franchir un pas supplémentaire en accédant à l’IGP. - © S.CHATENET

L’Auvergne, reconnue depuis des siècles pour la richesse de ses salaisons, vient de gravir une marche supplémentaire en matière de reconnaissance. En effet, le saucisson sec, la saucisse sèche et le jambon d’Auvergne vont bientôt pouvoir arborer le signe de qualité européen IGP (Indication Géographique Protégée). Le dossier jambon, validé par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO), vient d’être homologué et transmis pour enregistrement à la Commission Européenne. Le dossier saucisson va suivre dans les tous prochains mois.
C’est l’aboutissement d’une démarche engagée par toute la filière depuis les années 90. Garantie d’origine et de qualité pour les consommateurs, l’IGP va contribuer à préserver un savoir-faire et à démarquer les produits des entreprises engagées dans la démarche. Avec à la clé, un objectif de meilleure valorisation. Dès aujourd’hui, le jambon d’Auvergne, le saucisson sec et la saucisse sèche d’Auvergne sont élaborés dans l’aire géographique de l’IGP (départements de Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, du Cantal en totalité ainsi que la moitié sud de l’Allier et le canton d’Ussel en Corrèze) selon un cahier des charges précis et contrôlé.


Un quart des saucissons secs label produits en Auvergne

L’IGP est un signe de qualité européen qui encadre l’usage des termes géographiques. Elle définit les caractéristiques du produit, ses conditions d’élaboration ainsi qu’une aire de fabrication, sans toutefois localiser la matière première contrairement à l’AOP.
Le Label Rouge est un signe officiel de qualité français qui garantit un niveau de qualité gustative supérieur. Les viandes utilisées sont issues d’animaux produits sous Label Rouge uniquement. Avec l’objectif de défendre et valoriser leur savoir-faire, les salaisonniers auvergnats se sont engagés dans une démarche Label Rouge, obtenu en 1977 (un des tout premiers Label pour ce type de produit), puis dans l’IGP au début des années 90.
Certains produits, qui respectent les exigences des deux démarches, cumulent les deux appellations (par exemple, saucisson sec d’Auvergne Label Rouge). En complément de l’IGP, une mention
« viandes porcines du Massif Central » garantit l’origine régionale des porcs.
L’Auvergne produit actuellement 25 % du saucisson sec label rouge. D’ici 2 à 3 ans, l’objectif de production sous IGP est de 2 000 tonnes pour le jambon sec et de 5 000 tonnes pour le saucisson sec.


Sophie Chatenet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui