MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir L'Allier Agricole quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
L'Allier Agricole 27 mars 2020 à 11h00 | Par Pierre Garcia

Mieux s’organiser pour mieux travailler

XR Repro a organisé dernièrement son assemblée générale annuelle aux Côtes-d’Arey dans l’Isère. Pour l’occasion, la coopérative a convié la consultante Sophie Marçot afin d’aborder la problématique de l’organisation du travail dans le monde agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sophie Marçot est intervenue à l’occasion de l’assemblée générale de XR Repro.
Sophie Marçot est intervenue à l’occasion de l’assemblée générale de XR Repro. - © © PG

Invitée d’honneur de l’assemblée générale de XR Repro, la consultante Sophie Marçot a développé une présentation autour de la thématique : « S’organiser et bien communiquer en élevage pour un travail en toute sérénité ». « De nombreux agriculteurs ont l’impression de faire trop et tout le temps. Les aléas, l’imbrication permanente entre vie privée et vie professionnelle dans un contexte de changement de modèle et d’augmentation de la taille des exploitations peut être dur à supporter pour certains », a expliqué cette spécialiste du travail en milieu agricole. Et d’ajouter : « l’objectif est de permettre à l’agriculteur de travailler avec plus de sérénité, de gagner du temps non seulement dans son travail mais aussi pour sa vie personnelle ». Appelant à agir avec méthode, Sophie Marçot a rappelé les trois clés de réussite indispensables à toute réorganisation du travail : accepter de prendre du temps pour en gagner ensuite, aller à contre-courant par rapport au poids des habitudes et procéder étape par étape en décomposant chaque gros objectif en petits objectifs plus facilement atteignables.

 

Une méthode efficace pour créer un cercle vertueux

La méthode prônée par Sophie Marçot commence par un travail d’introspection. Les bonnes questions à se poser SONT : Où est-ce que ça fait mal ? Dans quelle situation je me retrouve débordé ? Le changement d’organisation peut ensuite s’amorcer lorsque l’agriculteur accepte de s’ouvrir à des idées nouvelles et chercher des sources d’inspiration afin de mettre en place un autre mode de fonctionnement au travail. Vient ensuite le moment de décider en se fixant des objectifs réalistes pour avancer à son rythme tout en mesurant l’impact potentiel que pourra avoir chaque changement organisationnel. Au terme de chacune de ces étapes, l’agriculteur se trouve alors en capacité d’optimiser son quotidien et d’investir dans de nouveaux moyens pour y parvenir.

 

Communiquer pour identifier ensemble ses priorités

Lorsque le travail se fait en équipe, mettre en place des outils favorisant le dialogue comme un temps de réunion ou un tableau sur lequel chacun peut écrire, représente un impératif. Trier et ranger en déterminant une organisation qui convienne à tous permet aussi de créer une atmosphère de travail plus sereine. De la même manière, Sophie Marçot a insisté sur la nécessité de déléguer et de transmettre à des personnes de confiance afin d’optimiser sur le long terme le fonctionnement de ses équipes. « Parfois, il n’y a pas besoin de tout révolutionner pour obtenir des résultats efficaces. Prendre le temps de se parler peut déjà permettre de faire d’énormes progrès », a témoigné Jean-Paul Laffay, membre du Gaec de Crocomby à Amplepuis (Rhône). Après avoir mis en place de nouvelles méthodes de travail, cet éleveur de bovins est rapidement parvenu à concilier ses trois objectifs prioritaires : rentabilité, vie privée préservée et bien-être des animaux. Il n’a d’ailleurs pas hésité à partager quelques pistes avec ses confrères : « Le fait de s’ouvrir aux autres et de comparer le fonctionnement de son exploitation avec des collègues peut aussi permettre de s’améliorer sur des secteurs encore perfectibles ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui