L'Allier Agricole 03 mars 2016 à 08h00 | Par M.Renaud

Numérique: la prochaine révolution agricole, selon Christophe Guizard (Irstea)

Abonnez-vous Réagir Imprimer

"Je suis convaincu que c'est une prochaine révolution parce que c'est utile", a expliqué Christophe Guizard, chercheur en capteurs optiques pour l'Irstea (institut de recherche en environnement et agriculture), le 2 mars au Salon de l'agriculture. Le chercheur a passé en revue les dernières retombées du numérique en agriculture: nouveaux capteurs (petits, basse consommation, sophistiqués, intelligents), smartphones, communication entre machines et connectivité. "L'ensemble du fonctionnement de l'agriculture sera complètement différent dans dix à quinze ans", étaye le directeur scientifique de l'Inra Christian Huyghe.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui