L'Allier Agricole 19 mai 2022 a 07h00 | Par Sébastien Joly

Poulailler de Bressolles :Patrice Bonnin et Cédric Fournier venus soutenir l’éleveur

Une manifestation d’une trentaine d’opposants à l’installation d’un poulailler sur la commune de Bressolles a manifesté samedi dernier. Les représentants de la profession sont venus défendre le jeune agriculteur.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Patrice Bonnin, président de la Chambre d’agriculture de l’Allier, a tenté d’échanger avec les manifestants pour trouver des solutions.
Patrice Bonnin, président de la Chambre d’agriculture de l’Allier, a tenté d’échanger avec les manifestants pour trouver des solutions. - © Séverine Trémodeux / La Montagne

C’est un conflit qui dure depuis cinq ans déjà. L’installation d’un poulailler sur la commune de Bressolles a déclenché un véritable conflit avec les riverains qui dénoncent « les odeurs qui se dégagent de l’installation » située, selon eux, trop proche de leurs maisons.

Le projet autorisé par la préfecture

Malgré les différents recours, la construction et l’exploitation du poulailler ont été autorisés par la Préfecture de l’Allier. Pas de quoi freiner les ardeurs des opposants qui avaient décidé de se retrouver à proximité du site pour manifester leurs mécontentements samedi après-midi.

Solidarité envers l’exploitant

Face à la trentaine de riverains et de représentants de l’association L214, le président de la Chambre d’agriculture de l’Allier, Patrice Bonnin et le président des Jeunes Agriculteurs de l’Allier, Cédric Fournier, ont exprimé leur soutien à l’éleveur : « Nous ne pouvions pas laisser seul cet agriculteur face à cette bande d’énervés. Nous pouvons véritablement parler d’un harcèlement moral que ces personnes exercent sur lui ».

Des solutions proposées

Afin d’apaiser les tensions, Patrice Bonnin s’engage à ce que l’éleveur respecte ses engagements du permis de construire dans un délais convenable (intégration paysagère) et indique qu’il a également « proposé une médiation avec les services préfectoraux ».

À noter qu’à ce jour, une procédure en appel a été enclenchée par les opposants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,