L'Allier Agricole 03 octobre 2018 à 11h00 | Par PRÉFECTURE DE L’ALLIER

Sécheresse : Adaptation des mesures de restriction sur le département de l’Allier

Un nouveau commuiqué de presse sur la sécheresse est paru le 26 septembre dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PRÉFECTURE DE L'ALLIER

Afin d’adapter les mesures de restriction à l’évolution de la situation, la Préfète de l’Allier a pris un nouvel arrêté de restriction des usages de l’eau, après consultation des membres du comité sécheresse. L’arrêté préfectoral sera affiché en mairie, consultable sur le site www.allier.gouv.fr et publié au recueil des actes administratifs de la préfecture.

En effet, les dernières données disponibles montrent une aggravation de la situation sur les bassins versants du Sichon et de la Besbre tandis qu’une amélioration a pu être observée sur le bassin versant de la Sioule. Il n’y a pas d’évolution notable sur les autres bassins versants.

Des restrictions impactant principalement les usages économiques de l’eau sont donc prises, maintenues ou renforcées sur les bassins versants Bouble/Boublon, Cher, Oeil/Aumance, Besbre et Sichon en complément des restrictions non-économiques prises depuis la fin du mois de juillet et qui continuent à s’appliquer à l’ensemble du département.

 

Dans le détail, les mesures prises pour l’ensemble du département restent les suivantes :

• Interdiction entre 11 et

19 heures, d’arroser les pelouses, espaces verts, terrains de sport et de golf, à l’exception des greens de golf et pistes de course d’hippodromes ;

• Interdiction du prélèvement par pompage ou prise d’eau pour le remplissage des plans

d’eau de loisirs ;

• Interdiction du remplissage des piscines privées, sauf constructions en cours ;

• Interdiction du lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, à l’exception des véhicules utilisés dans un cadre réglementaire (véhicules sanitaires ou de transport alimentaire) ou techniques (bétonnière…) et des véhicules liés à la sécurité, sous réserve d’une utilisation rationnelle de la ressource en eau.

 

Elles concernent tout type de prélèvement, à partir des réseaux d’adduction d’eau potable, des forages et puits privés ou en milieu naturel. Elles pourront être ajustées, le cas échéant, en fonction de l’évolution de la situation des débits des cours d’eau.

 

Pour les bassins versants du Cher à l’aval de Chambonchard placés en alerte, les mesures suivantes complètent les restrictions applicables sur l’ensemble du département :

• Interdiction entre 11 et

19 heures des prélèvements agricoles pour l’irrigation des cultures autres que maraîchères, légumières, florales et pépinières, interdiction des prélèvements pour le remplissage des plans d’eau destinés à l’irrigation agricole des cultures autres que maraîchères, légumières, florales et pépinières et des prélèvements effectués à partir de ces plans d’eau réalimentés ;

• L’irrigation des cultures à partir de prélèvements effectués dans des retenues alimentées par ruissellement et/ou par pompage en eaux souterraines profondes (déconnectées de la rivière et de la nappe alluviale) reste autorisée sans restriction horaire ;

• Les entreprises industrielles (soumises à autorisation au titre de la nomenclature ICPE)devront respecter les dispositions portant sur la sécheresse figurant dans l’arrêté qui leur est applicable.

 

Pour les bassins de l’Oeil, de l’Aumance et de la Besbre placés en alerte renforcée, les mesures suivantes complètent les restrictions applicables sur l’ensemble du département :

• Interdiction du lavage des voies et des trottoirs (en dehors de la nécessité de salubrité

publique).

• Interdiction du nettoyage de bâtiments, hangars, locaux de stockage (en dehors de la nécessité de salubrité publique et pour raisons sanitaires).

• Interdiction totale de l’arrosage des pelouses, espaces verts, terrains de sport et de golf, à l’exception des greens de golf et pistes de courses d’hippodromes.

• Interdiction de 11 à

19 heures de l’arrosage des greens de golf, des pistes de courses d’hippodromes et des jardins potagers.

• Interdiction de 11 à 19 heures des prélèvements agricoles pour l’irrigation des cultures

à partir d’eaux souterraines profondes (déconnectée de la rivière et de la nappe alluviale) ou de retenues alimentées par ruissellement et/ou par pompage en eaux souterraines profondes,

• Interdiction de 7 à 19 heures des prélèvements agricoles en eaux superficielles et nappes

d’accompagnement pour l’irrigation ou pour le remplissage des plans d’eau destinés à l’irrigation des cultures autres que maraîchères, légumières, florales et pépinières.

• Interdiction de 11 à 19 heures des prélèvements pour l’irrigation des cultures maraîchères, légumières, florales et pépinières, des prélèvements pour le remplissage des plans d’eau destinés à l’irrigation des cultures maraîchères, légumières, florales et pépinières et des prélèvements effectués à partir de ces plans d’eau réalimentés.

• Les activités industrielles et commerciales devront limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau. Le registre de prélèvement réglementaire devra être rempli de façon hebdomadaire.

• Les entreprises industrielles (soumises à autorisation au titre de la nomenclature ICPE)devront respecter les dispositifs contenus dans leurs arrêtés, et s’appliquant en cas de

sécheresse.

Pour les bassins de la Bouble et du Boublon, du Sichon et du Cher en amont de Chambonchard placés en crise, les mesures suivantes complètent les mesures applicables à l’ensemble du département :

• Interdiction de tous les prélèvements, à l’exception :

- de ceux répondant aux exigences de la santé, de la salubrité publique, de la sécurité civile et de l’alimentation en eau potable de la population, du bétail et aux besoins des milieux naturels,

- des prélèvements à partir des retenues déconnectées (retenues alimentées exclusivement par ruissellement et/ou pompage en eaux souterraines profondes, strictement déconnectées de la rivière et de la nappe alluviale) et des forages en eaux souterraines profondes (hors nappe alluviale), autorisés de 19 heures à 11 heures pour l’irrigation agricole (toutes cultures),

- de ceux des entreprises industrielles (ICPE), qui doivent respecter strictement les dispositions contenues dans leurs arrêtés et s’appliquant en cas de sécheresse.

 

Ces mesures seront applicables, dès aujourd’hui, sur l’ensemble des communes dont la liste figure à la fin du présent communiqué et est annexée à l’arrêté préfectoral.

Ces mesures sont applicables sur l’ensemble des communes des bassins versants concernés

dont la liste figure à la fin du présent communiqué et est annexée à l’arrêté préfectoral.

D’une façon générale, la Préfète rappelle que l’eau est une ressource limitée qui doit être

économisée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui