L'Allier Agricole 23 février 2021 a 11h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Thierry Burlot réélu à la présidence du comité de bassin Loire Bretagne

Les 190 membres du comité de bassin ont été nommés pour six ans et le président reconduit dans ses fonctions.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © SC

Le comité de bassin Loire-Bretagne a été nouvellement installé, jeudi dernier. Thierry Burlot a été reconduit à la présidence.

En préambule à cette réunion, Edith Chatelais, secrétaire générale pour les affaires régionales, représentant le préfet de la région Centre-Val de Loire, préfet coordonnateur du bassin Loire-Bretagne a rappelé le rôle majeur joué par le comité de bassin Loire-Bretagne : « Les enjeux de l’eau sont de plus en plus prégnants et nécessitent l’engagement de tous. Cette instance permet de trouver des solutions équilibrées. Tous les acteurs sont représentés dans ce comité de bassin. Votre rôle est d’être au cœur de la politique de l’eau ». Premier gros dossier qui attend les élus, la validation du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) 2022-2027. Ainsi du 1er mars au 1er septembre 2021, le public sera consulté sur ce schéma, tout comme sur le plan de gestion des risques inondations (PGRI) élaboré par l’État.

 

Quatre collèges

Dans le cadre du renouvellement de ses membres, le comité de bassin a reconduit à sa présidence Thierry Burlot vice-président du conseil régional de Bretagne chargé de l’environnement¹, à la tête du comité de bassin depuis trois ans. « Au sein du comité de bassin, la différence fait la richesse des débats, mon rôle est d’écouter pour trouver les justes compromis. Je me félicite qu’au cours du dernier mandat, nous ayons, pour la première fois, appréhendé pleinement les conséquences du dérèglement climatique », a souligné Thierry Burlot. Les 190 membres du comité de bassin ont été nommés pour six ans. Il compte quatre collèges au lieu de trois précédemment : l’État représenté par 38 membres, les collectivités représentées par 76 membres, le collège des usagers remplacé par deux collèges : un collège des usagers économiques (agriculture, industrie, tourisme...) et un collège des usagers non économiques (associations de protection de la nature, pêcheurs, consommateurs, chasseurs...) composés chacun de 38 membres.

 

Porter la voix de l’agriculture

Plusieurs agriculteurs siègent au titre de du collège des usagers économiques : Marie-Thérèse Bonneau, présidente de France Carbon Agri Association, Nicolas Bonnefous, vice-président de la chambre d’agriculture de l’Allier, Marielle Dubois, secrétaire adjoint de la chambre d’agriculture du Cher, Didier Guyon, secrétaire adjoint de la chambre d’agriculture de la Nièvre, Edwige Kerboriou, vice-présidente de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne, Jean-René Meunier, membre de la chambre d’agriculture du Morbihan et de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne, Phillipe Noyau, président de la chambre régionale d’agriculture du Centre Val de Loire, Catherine Schaepelynck, élue de la chambre d’agriculture de la Sarthe, Luc Servant, président de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime et Jean-Claude Gaulandeau de l’association Bio Centre. À noter également qu’Emmanuel Ferrand, agriculteur dans l’Allier et conseiller régional y siège au titre de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,