L'Allier Agricole 08 février 2017 à 08h00 | Par M.Renaud

« Un bâtiment comme on l’aime »

Lors de la récente demi-journée bâtiments d’élevage, organisée par la Chambre d’agriculture, trois exploitations ont ouvert leurs portes aux visiteurs. L’objectif était de comprendre comment ils étaient parvenus à concilier confort de l’éleveur, économie et bien-être animal, grâce à des bâtiments fonctionnels et astucieux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Gaec Thuizat : Un bâtiment carré pour une surveillance optimisée

Se faciliter la tâche, c’était la volonté première du Gaec Thuizat, à Target, installé sur 213 hectares pour un cheptel allaitant de 150 vaches. « Ce que nous voulions, c’était de pouvoir balayer des yeux le bâtiment en une fois,  c’est pour cela qui nous avons opté pour une forme carré », détaille Ludovic Thuizat qui a imaginé son outil de travail comme il le voulait : « Je pense qu’il est important de faire un bâtiment comme on l’aime ». Le sien est double de 2X2 cases surveillées avec box de vêlages et barrières de sécurité. Cette nouvelle structure érigée en 2014 a considérablement amélioré le quotidien de Ludovic et son père, Jacques : « Nos vêlages se déroulaient, auparavant, sur deux sites distants de six kilomètres ce qui nous rendait la tâche compliquée. Aujourd’hui, les vêlages sont sur un seul et même site entièrement filmé ».

- © AA

Gaec Hivet : Un couloir de circulation arrière pour traverser le bâtiment

Dimitri Hivet, installé en Gaec avec sa mère Chantal sur 270 hectares et un cheptel allaitant de 150 vaches avait lui aussi à cœur de se simplifier la vie. « Quand je me suis installé en 2012, toutes les bêtes étaient dehors. Ce n’était vraiment pas idéal et construire un bâtiment était ma priorité ». Son outil de travail, le jeune homme l’a voulu en longueur avec une seule aire de stabulation au centre, encadré par l’air d’alimentation et un couloir de contention de l’autre côté. « Ce couloir de circulation qui s’étend sur toute la longueur, j’y tenais vraiment. Je l’emprunte des dizaines de fois par jour, c’est un gain de temps pratique. Ce que je voulais ». Pour élaborer son bâtiment idéal, Dimitri s’est inspiré « des bonnes idées et des erreurs des autres » et a surtout chercher un bâtiment correspondant à ses attentes et à sa manière de travailler.

- © AA

Xavier Madet : Des astuces en pagaille pour un bâtiment mixte

Le bâtiment de Xavier Madet est atypique a bien des égards. Il faut dire que l’éleveur installé à Deux-Chaises sur une production mixte (500 brebis et 17 vaches allaitantes) en a « passé des nuits à cogiter pour que ce bâtiment réponde à mes envies ». Le moutonnier voulait un outil « qui soit capable d’accueillir des bovins pour garder une valeur de production à cas de cessation d’activité mais qui soit aussi fonctionnel pour mes agnelages ». Ce bâtiment est donc parfaitement mixte et truffé de petites astuces directement sorties de la tête du professionnel. A l’image de ces bavettes donnant sur l’extérieur d’où sortent les têtes affamées des ovins pour venir s’alimenter à l’intérieur du bâtiment. Les cornadis des bovins sont un peu plus haut qu’à l’usage car ils surplombent des bavettes d’alimentation pour les ovins. Autre innovation digne de l’inspecteur gadget ???, « une passerelle de surveillance en plein cœur du bâtiment qui permet de le traverser de part en part et qui est aussi conçu pour l’abreuvement et l’alimentation ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui