L'Allier Agricole 27 mai 2014 à 08h00 | Par M.Renaud

Un casse-tête version machinisme

La finale du concours général des métiers regroupait, la semaine dernière, l'élite des élèves et apprentis de Bac pro « Maintenance des matériels » venus de toute la France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© AA) Yann, élève de l?académie de Rennes, avait à se défaire d?une transmission défectueuse sur un tracteur de la marque Valtra. © aa Sur la zone matériels de travaux paysagers et de manutention, l'une des épreuves consistait à assurer la vérification et le contrôle d'un chariot élévateur frontal. © aa aa © Dans la zone matériel parcs et jardins, les

Le visage fermé, la voix chevrotante et le dos courbé, l'anxiété des jeunes candidats participant au concours général des métiers est palpable.
La semaine dernière, le lycée professionnel Gustave-Eiffel de Gannat accueillait pour la seconde fois le Concours général des métiers. Durant trois jours, la crème des élèves et apprentis de terminale Bac Pro « Maintenance des matériels » venus de toute la France s'affrontaient dans des épreuves pratiques de machinisme. En mars dernier, ils étaient 115 à passer les épreuves écrites, ils étaient neuf à se frotter à la pratique à Gannat et ils seront trois à être reçus à la Sorbonne, par le ministre de l'Éducation,  à une cérémonie de remise des récompenses.

? Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'Allier Agricole, n°962, daté du mercredi 28 mai

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'actualité en bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui