L'Allier Agricole 04 mai 2020 à 19h00 | Par L'ALLIER AGRICOLE

Un drive à la ferme !

CIRCUITS DE PROXIMITÉ Depuis plusieurs semaines, les Français se dirigent de plus en plus nombreux vers les producteurs locaux. À Saint-Gérand-le-Puy, la ferme Farjaud vient de mettre en place la vente en ligne de ses produits.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jérôme Farjaud

C’est en plein coeur du Bourbonnais, sur la commune de Saint-Gérand-le-Puy, au domaine des Gras, que la famille Farjaud s’est installée, il y a plusieurs générations, pour se consacrer à l’élevage de vaches charolaises. Une surface à laquelle tient particulièrement Jérôme Farjaud, le chef d’exploitation, qui s’est installé en 1996, juste à proximité de la ferme de son père, à l’occasion du départ à le retraite du précédent exploitant: « La ferme étant située à quelques dizaines de kilomètres de son berceau d’origine, nous avons naturellement toujours élevé, ici, des vaches charolaises. Les qualités bouchères de ces animaux sont largement reconnues, au même titre que d’autres races dédiées à la production de viande comme la Salers, la Limousine ou l’Aubrac ». Environ 170 hectares de la surface utile sont consacrés à la culture de céréales, dont une partie est à destination du cheptel et, une autre, à la production de farine.

Une agriculture raisonnée

La famille Farjaud a toujours prôné l’alliance du savoir-faire traditionnel et des méthodes modernes de production tout en respectant le bien-être animal et l’environnement. Adhérent au réseau Bienvenue à la Ferme, Jérôme Farjaud, dès son installation, avait déjà en tête le développement et la diversification de la production. Il met alors en place de la vente directe sous forme de colis grâce à un prestataire de service du département voisin de Saône-et-Loire et développe tout une gamme de produits alimentaires tels que des terrines, des plats cuisinés. Celui dont il est sans doute le plus fier est le fameux « Fermidable » ou burger bourbonnais, fabriqué grâce à la farine produite à partir des céréales cultivées sur l’exploitation. Une large gamme, étonnante, entièrement développée sur place : « Naturellement, aujourd’hui, c’est sur la vente directe que nous avons concentré tous nos efforts. Ce circuit court est plus qu’une véritable tradition, c’est une raison d’être. Nous préparons et réalisons nos nombreuses recettes à la ferme, principalement à base de charolais, mais la tendance actuelle nous a poussés à nous diriger vers une production plus végétale et biologique. Pour toutes nos recettes qui nécessitent des ingrédients extérieurs, nous donnons toujours la priorité à une origine et à un approvisionnement local ».

Un atelier de production sur place

Des produits confectionnés à partir de la viande des animaux de l’élevage, transformée sur place dans l’atelier de découpe et grâce à l’appui d’un boucher. L’abattage étant assuré à Vichy. Des installations essentielles pour assurer la traçabilité dans les meilleures conditions comme le rappelle Jérôme : « Notre bâtiment a été construit en 2001 et dispose d’un agrément « Normes Européennes ». Nous sommes régulièrement contrôlés par les services ministériels et organismes certifiés. Nous effectuons, en plus, de multiples vérifications et autocontrôles tout au long des découpes et des fabrications pour apporter les meilleures garanties sanitaires. À côté des chambres froides, nous disposons de différentes salles (découpe, cuisson, surgélation, conditionnement) nous permettant de réaliser nos recettes et, ainsi, de proposer une large gamme de produits allant de la viande à la conserve ». Afin de garantir santé et qualité, la famille Farjaud n’a que peu recours à l’ajout de substances comme les conservateurs et les colorants mais préfère utiliser des méthodes de conservations simples comme le froid pour la viande et la stérilisation pour les produits en conserves. Aujourd’hui ce sont trois équivalents temps plein qui travaillent sur l’exploitation.

Vente en ligne

À quelques jours du confinement, Jérôme Farjaud a mis en place un drive sur sa ferme, grâce à la mise en ligne de son tout nouveau site internet et son système de paiement en ligne. Une réflexion mûrement réfléchie décrite par Jérôme : « Depuis quelque années on rencontre un véritable succès avec la viande de boeuf. Malheureusement nous n’avions pas la rentabilité en face. Un constat qui nous a poussés à abandonner le système des colis. On a voulu réduire cette partie de vente directe pour développer les circuits courts avec une automatisation de la production. Le site internet a été complètement rénové et il a été mis en ligne début mars ». L’effet a été immédiat avec de nombreuses commandes que les personnes peuvent désormais venir retirer le vendredi, entre 15 heures et 19 heures, directement au domaine des Gras.

Confinement et boom des ventes

Depuis la mise en place du confinement, Jérôme Farjaud constate une augmentation de 15 % des commandes. À cela s’ajoute une nouvelle clientèle, plus jeune, issue d’un rayon de 20 à 30 kilomètres. Parmi l’offre de produits proposés, la farine est en première ligne. Une situation qui s’explique selon Jérôme : « Avec la crise sanitaire, les consommateurs ont plus de temps pour cuisiner et fabriquent eux mêmes leur pain et la pâte ». Un système de vente moderne qui facilite la mise en place des mesures barrières grâce au paiement en ligne et le chargement des commandes directement dans les voitures des clients sans même en sortir ! Mais qu’en sera-t-il après le confinement ? Jérôme Farjaud reste confiant : « Nos produits ont une forte identité liée au terroir grâce aux marques que nous avons déposées. Elles sont ainsi protégées. Ces produits, vous ne les trouverez que chez nous. Le client a besoin d’être rassuré sur l’origine des matières utilisées. Il n’en sera que plus fidèle ».

➜ Plus d’infos :www.farjaud.com    contact@farjaud.com

SÉBASTIEN JOLY L’ALLIER AGRICOLE

- © Jérôme Farjaud

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui