L'Allier Agricole 10 juillet 2019 à 12h00 | Par Pascale Dumont

Un pari fou réussi

Après le speed shear du 1er juillet à Limoges, avant-goût du Mondial, délégations internationales, visiteurs et personnalités étaient présents en masse le jeudi 4 Juillet en Haute-Vienne sous un chapiteau surchauffé pour marquer le début des quatre journées du Mondial de Tonte 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Éliminatoires tri de laines senior et open.
Éliminatoires tri de laines senior et open. - © AADR

Ils étaient tous là. Les supporters de la première heure comme ceux qui doutaient en 2016 lorsque l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons (AMTM) a annoncé sa candidature pour l’organisation du 18ème Mondial de tonte. Ils étaient tous là et ils étaient unanimes. Le pari est gagné et c’est en grande partie grâce aux nombreux bénévoles et aux habitants de Le Dorat, en Haute-Vienne, que le projet a pu se concrétiser.

Réunis sous le chapiteau, Bernard Magnin, maire du Dorat, Corinne Hourcade Hatte, présidente de la Communauté de communes Haut-Limousin en Marche, Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Seymour Morsi, Préfet de Haute-Vienne se sont succédés à la tribune. Bernard Magnin et Corinne Hourcade Hatte ont salué l’engagement des organisateurs à faire aboutir le projet. « Merci de nous avoir entraîné dans cette belle aventure », a ainsi déclaré le maire de Le Dorat à l’attention des organisateurs. Au-delà de l’évènement, tous ont souligné aussi sa portée sur l’économie de la petite bourgade et ses 1 800 habitants.

34 délégations étrangères

« Grâce au Mondial de Tonte, ce sont le territoire et ses activités agricole, touristique et gastronomique qui sont mises en avant », a rappelé Jean-Claude le Blois. Le président Alain Rousset pour sa part a qualifié l’évènement de « fantastique coup de projecteur sur un territoire qui ne s’en remettra pas de sitôt ! ». Visiblement ému, Christophe Riffaud, président de l’AMTM et principal instigateur du projet a lui aussi salué l’engagement des bénévoles pour les trois ans de travail acharné nécessaires au montage du Mondial et remercié les sponsors qui les ont soutenus dans ce défi.

Derrière les personnalités officielles, sur le podium, les 34 délégations étrangères accueillies pour le Mondial ont défilé, très applaudies par le public. 34 délégations, « une première pour le Mondial » a rappelé Greg Herrick, président du Golden Shears World Council, le précédent record étant de 32 nations participantes. « Merci à tous de votre hospitalité et de votre gentillesse, a-t-il ajouté. Merci aussi pour votre nourriture ! » S’adressant aux délégations en anglais, le Préfet de Haute-Vienne a conclu les allocutions en souhaitant la bienvenue aux compétiteurs présents et en soulignant à nouveau « le travail formidable de Christophe (NDRL : Riffaud) et de Julie (NDLR : Renard) sans qui nous ne serions pas là ! ».

 

Les résultats du Championnat de France de tonte de moutons

ν TONTE MACHINE - PAR EQUIPE :

1. Ecosse : Gavin Mutch/Calum Shaw

2. Pays de Galles : Alun Lloyd-Jones/Richard Jones

3. Nouvelle-Zélande : Rowland Smith/Cam Ferguson

4. Angleterre : Stuart Connor/Adam Berry

5. France : Loïc Leygonie/Thimoléon Resneau

6. Irlande du Nord : Jack Robinson/Ian Montgomery

ν TONTE MACHINE - INDIVIDUEL :

1. Pays de Galles : Richard Jones

2. Nouvelle-Zélande : Rowland Smith

3. Nouvelle-Zélande : Cam Ferguson

4. Irlande : Ivan Scott

5. Ecosse : Calum Shaw

6. Irlande du Nord : Jack Robinson

ν TONTE AUX FORCES - PAR EQUIPE :

1. Nouvelle-Zélande : Allan Oldfield/Tony Dobbs

2. Afrique du Sud : Bonile Rabela/Mayenseke Shweni

3. Angleterre : Andrew Mudge/George Mudge

4. Australie : Ken French/John Dalla

5. Irlande : Peter J Heraty/Martin Hopkins

6. Ecosse : Mark Armstrong/William Craig

ν TONTE AUX FORCES - INDIVIDUEL :

1. Nouvelle-Zélande : Allan Oldfield

2. Afrique du Sud : Mayenseke Shweni

3. Afrique du Sud : Bonile Rabela

4. Nouvelle-Zélande : Tony Dobbs

5. Australie : John Dalla

6. Angleterre : Andrew Mudge

ν TRI DE LAINE - PAR EQUIPE :

1. Nouvelle-Zélande : Pagan Karauria/Sheree Alabaster

2. Ecosse : Audrey Lamb/Rosie Keenan

3. France : Adèle Lemercier/Lucie Grancher

ν TRI DE LAINE - INDIVIDUEL :

1. Pays de Galles : Aled Jones

2. Ecosse : Rosie Keenan

3. Nouvelle-Zélande : Pagan Karauria

4. Nouvelle-Zélande : Sheree Alabaster


Les résultats du ALL NATIONS :

ν TONTE MACHINE :

En catégorie open :

1. Richard Jones – Pays de Galles

2. Rowland Smith – Nouvelle-Zélande

3. Gavin Mutch - Ecosse

4. Jack Fagan – Nouvelle-Zélande

5. Ivan Scott - Irlande

6. Cam Ferguson – Nouvelle-Zélande

En catégorie sénior :

1. Alex Smith – Nouvelle-Zélande

2. Llyr Jones – Pays de Galles

3. Marley Waihape – Nouvelle-Zélande

4. Félix Cesbron - France

5. Joe Boylan – Irlande

6. Joseph Stephens – Irlande

ν TONTE AUX FORCES :

1. Mayenseke Shweni – Afrique du Sud

2. Bonile Rabela – Afrique du Sud

3. Allan Oldfield – Nouvelle-Zélande

4. Martin Hopkins – Irlande

5. Loïc Jauberthie  - France

6. Sam Mcconnell – Irlande du Nord

ν TRI DE LAINE :

En catégorie sénior :

1. Shannon Donoghue - Australie

2. Cécile Valadier - France

3. Jael Hertach - Suisse

4. Joanne Devaney - Irlande

En catégorie open :

1. Pagan Karauria – Nouvelle-Zélande

2. Audrey Lamb - Ecosse

3. Aled Jones – Pays de Galles

4. Tina Elers – Iles Cook



 

Revenons à nos moutons : Aux sources du Mondial de tonte

En 1958, en Nouvelle-Zélande, un groupe de jeunes éleveurs de moutons a eu l’idée d’organiser un concours de tonte. Les tondeurs de toute l’île au Nuage Blanc sont venus rivaliser de vitesse et d’adresse. Devant le succès et l’engouement du public, Laurie Keats, Lain Douglas et Graham Buckley organisent, en 1961, le premier Golden Shears, au Memorial Stadium, à Masterton. La foule s’y presse, immense, et les plus grands tondeurs participent à ce concours que retransmet la télévision. Des interdéfis entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie sont organisés. Des sponsors majeurs arrivent, attirés par la médiatisation et, en 1977, c’est le premier championnat du monde. Le Golden Shears World Council, créé en 1980 par la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Grande Bretagne, en codifient les règles et en assurent la maîtrise. Depuis, tous les 2 ou 3 ans, selon les candidatures, un championnat du monde de tonte est organisé. Des tondeurs français, sous la bannière de l’ATM, participent à ces championnats organisés, pour la plupart, dans l’hémisphère Sud. Pour l’instant, même s’ils en étaient aux portes, aucun Français n’a encore accédé à la finale lors de ces championnats du monde. Néanmoins, le niveau français a fortement progressé grâce aux échanges de travail et à la participation à de nombreux concours à l’étranger. En parallèle, l’ATM organise, sur tout le territoire national, des concours de tonte, afin de faire connaitre la discipline et le métier, ainsi que, chaque année, un championnat de France. Pour le championnat du monde, les meilleurs tondeurs et trieurs de laine de chaque pays ont été sélectionnés pour concourir dans les catégories suivantes : tonte à la machine / machine shearing : épreuves effectuées à la tondeuse électrique ; tonte aux forces / blade shearing : les forces, nom des ciseaux de tonte ; et tri de laine / Woolhandling.

SC



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui