L'Allier Agricole 08 octobre 2013 à 17h17 | Par M.Renaud

Un raisin à point pour être vendangé

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Tous droits réservés

Ouf ! Depuis l’ouverture officielle du ban des vendanges, dimanche 6 octobre dernier à Châtel-de-Neuvre, le raisin est très solennellement prêt à être vendangé.
Ce sont les raisins des vignes de Serge Nebout qui ont été soumis à l’approbation des confréries et des visiteurs.
« Elles sont situées en partie à l’emplacement d’une ancienne vigne exploitée par mes parents entre 1938 et 1969 et aujourd’hui par la famille Nebout, confie Bernard Michel, grand maître des Fins palais, pae ailleurs maire de Châtel-de-Neuvre. En arrêtant leur choix sur ce site, les Compagnons de la Ficelle et les Fins Palais ont accédé à mon souhait de faire mon dernier Ban des Vendanges en qualité de maire ».
Verdict ? Le raisin, peut-être encore légèrement acide, peut passer à la moulinette de la vendangeuse, avant de sortir sous la forme de la cuvée 2013.  Dans les faits, certains avaient déjà commencé à vendanger, alors que d’autres attendent encore quelques jours, selon les parcelles. Ce qui est certain, c’est que le raisin se fera plus rare cette année, la faute aux mauvaises conditions météos au moment de la fécondation. La qualité, elle, ne devrait pas pâtir de cette piètre météo. Et après tout, la rareté n’est t-elle pas maîtresse du plaisir ?

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'actualité en bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui