L'Allier Agricole 14 mai 2014 à 14h02 | Par PLD, réussir Aviculture

Viser le bien-être pour exprimer la performance technique et économique

Pour sa cinquième édition, la journée technique organisée par Thierry Pannetier, éleveur et conseiller avicole indépendant, a rassemblé des éleveurs auvergnats curieux de découvrir des nouveautés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Pannetier, un éleveur technicien passionné, toujours à la recherche de la performance pour lui-même et sa clientèle.
Thierry Pannetier, un éleveur technicien passionné, toujours à la recherche de la performance pour lui-même et sa clientèle. - © PLD, réussir Aviculture

Depuis cinq ans, la société de conseil en technique d’élevage avicole SC2A organise chaque année une journée d’informations à Gannat. Celle du 24 avril a attiré environ 130 professionnels. Elle a mêlé des conseils pratiques centrés sur la conduite des élevages et des informations à caractère plus commercial.
En ouverture, Laurence Romanaz, animatrice de l’interprofession avicole auvergnate, a planté le décor. Elle a rappelé la nécessité de prendre en compte le bien-être animal pour répondre aux attentes sociétales. À sa suite, les sujets ont été volontairement « pratico-pratiques », avec le bilan économique des échangeurs de chaleur mis en place chez Thierry Pannetier, les intérêts pour le maintien de la santé intestinale de bactéries (Bacillus subtilis) administrées par l’eau de boisson, le rappel des bonnes pratiques de vaccination Gumboro avec un vaccin « chaud », l’intérêt de l’emploi d’un vaccin vivant contre la colibacillose, la mise en œuvre de méthodes de lutte chimique et biologique contre les ténébrions.

Proposer des solutions vérifiées

Tous ces thèmes avaient trait à l’amélioration des conditions d’élevage, donc finalement du bien-être souligné par l’interprofession auvergnate. Ces présentations répondent pleinement aux attentes des éleveurs. Ils attendent des conseils sur la bonne utilisation de produits qui améliorent la santé et le confort de leurs poulets ou dindes. Pour conclure la journée, un asséchant-désinfectant de litière a été présenté. D’origine danoise, ce produit, créé en 1966, n’a jamais été commercialisé en France pour les volailles. Avant de le proposer à ses clients éleveurs, SC2A l’a, comme d’habitude, testé et mis au point dans ses propres bâtiments. Cette approche est la signature d’un éleveur d’abord motivé par les solutions qui apportent un réel plus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

« Nous n’avons pas l’intention, ni les moyens d’ailleurs, de casser les filières. Ce que nous voulons, c’est revoir les cahiers des charges pour que les éleveurs soient intégrés à la négociation »

Geoffrey Rivaux, président des Jeunes Agriculteurs de l'Allier

Le chiffre de la semaine
297
producteurs recensés "Bio" dont 39 conversions en 2015 : 14 ateliers bovins viande, 13 ateliers grandes cultures, quatre ateliers légumes, deux ateliers Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), deux ateliers ovins, un atelier fruit et un atelier bovins lait.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui