L'Allier Agricole 17 novembre 2021 a 07h00 | Par Sébastien Joly

Vols dans les exploitations agricoles : la gendarmerie communique

Des vols de matériels dans des exploitations agricoles ont été constatés ces derniers jours. La gendarmerie communique et conseille sur les méthodes de prévention.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Gendarmerie Nationale

En début de semaine, sur le secteur de Neuilly-le-Réal, des malfaiteurs se sont introduits au sein de deux exploitations agricoles. Dans l'une, ils ont dérobé des GPS sur des tracteurs non fermés à clef et dans l'autre, ils ont volé un aspirateur professionnel, dans un hangar non verrouillé.

Des réflexes de sûreté
Pour réduire les risques, il convient que les agriculteurs adoptent les réflexes de sûreté que nous rappelle le Lieutenant-colonel Albin Magne, commandant en second du groupement de gendarmerie départementale de l'Allier : « les agriculteurs doivent être attentifs à leur environnement et signaler à la gendarmerie toute situation et/ou comportement anormal. Ils peuvent se faire référencer auprès de la gendarmerie en tant que profession menacée et aussi varier leurs horaires de passage sur l'exploitation et brouiller leurs
habitudes ».
Il est indispensable de prévenir la gendarmerie en composant le 17, même en cas de doute.
A noter qu'il est également important d'identifier et recenser leurs matériels (engins électroportatif par exemple).

L'importance de la prévention
Plusieurs actions de prévention peuvent également être mises en place comme le détaille le Lieutenant-colonel Albin Magne : « Installer un éclairage efficace aux abords, lié à une détection de mouvement ; mettre en place des ouvrants et serrures de qualité, puis les verrouiller, préserver les traces et indices avant l'arrivée des enquêteurs (traces de pas, de pneus, empreintes, objet manipulé par l'auteur...) ».

Contacter au plus tôt la gendarmerie
Il est important de déposer une plainte ou du moins signaler les faits à la gendarmerie. « Pour réduire les risques de réitération, il ne faut surtout pas hésiter à contacter la gendarmerie au plus tôt » insiste Lieutenant-colonel Albin Magne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Allier Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,